Cette commode secrétaire, dite scriban, a été faite dans un merisier d'une magnifique couleur chaude. Ses formes sont bien équilibrées, je trouve ce meuble splendide.

Avant sa restauration elle était grisâtre. Comme elle était juste cirée (pas vernie) je l'ai décapée à sec en la frottant avec de la paille de fer et de la laine d'acier. C'est long et fatiguant mais cela donne un beau poli car les pores du bois ne sont pas ouverts par l’humidité d'un décapant ni par du papier abrasif. Je l'ai cirée, puis patinée avec un tampon de cire à remplir et très peu d'alcool. Enfin, je l'ai faite encore plus briller grâce à un "baume antiquaire".

Deux des pieds étaient vermoulus. Sur ces photos ils sont simplement cirés. Pour les améliorer, j'ai corrigé leur couleur avec une fuxine à l'essence, je les ai patinés avec un bâton de cire à remplir et j'ai fait des trous de vers pour harmoniser...

L'art consiste à garder le plus possible de bois d'époque, le meilleur ébéniste est celui qui fait les plus petites pièces. Cela s'appelle la conservation. Changer tout le pied serait moins visible mais déontologiquement une aberration.

Samedi prochain : l'intérieur de ce meuble.