Xavier Dyèvre - M.O.F. - Ebénisterie d'art - restauration de meubles anciens 15 rue du Peintre Lebrun, 78000 VERSAILLES - 01 39 51 53 66

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 11 novembre 2017

Fabrication d'une petite table marquetée d'inspiration art-déco, suite.


Tanguy a tracé les queues d'arondes (queue d’hirondelle) du tiroir avec mon calibre que j'ai fait à l’œil, ne me demandez pas son angle exact, il varie selon les meubles ou les époques et les livres qui en donnent les "règles exactes" me laissent perplexe...

Les queues mâles sont découpées à la main ou avec une scie à chantourner :

Elles servent pour tracer les queues femelles qui sont amorcées avec une fine scie et creusées au ciseau à bois :

Les placages de buis et de prunier ont été sciés dans le bois massif avec une scie circulaire :

Assemblage du frisage. Extrait de mon livre :

"Tracez le dessin sur un carton. Faites le frisage de bois de rose en fougère du centre (page 22). Préparez les larges bandes et les filets de placage. Assemblez-les progressivement en tranchant chaque élément en le glissant sous le précédent."

Un millimètre d'épaisseur environ.

Une fois plaquée et poncée, la table a reçu un mélange d'un tiers d'huile de vaseline pour deux tiers d'essence de térébenthine afin d'accentuer ses couleurs. Ensuite : "rempli-ciré" à la ponce puis baume, et le tour était joué.

xavierdyevre@gmail.com

(cliquez sur les photos pour les agrandir)

samedi 4 novembre 2017

Table marquetée de Tanguy, suite


Cette table est en photo dans le blog précédant, ci-dessous.

Sa construction débute par le traçage, puis le sciage, avec quelques millimètres de marge, des éléments de la table. Ensuite ils sont rabotés à la dimension exacte, à la main ou à la machine :

Pour réaliser les pointes de diamant, notre ponceuse lapidère (à disque) a été bien utile à Tanguy :

Les pointes de diamant, en buis encadré de prunier, sont collées sur une planchette de sapin de 6 mm d'épaisseur :

Pieds, cotés et façade du tiroir :

Collage de la table :

Bien que de lignes modernes, cette table est montée à l'ancienne : côtés collés simplement à plat-joint sur les pieds, le tout renforcé par des taquets triangulaires. Le plateau du bas rentre dans des encoches pratiquées dans les pieds. Colle de poisson. Le plateau du haut achèvera de rigidifier cette structure.

xavierdyevre@gmail.com

samedi 28 octobre 2017

Petite table contemporaine signée Tanguy Dyèvre


D'inspiration art déco, cette table dessinée et fabriquée par mon fils Tanguy a été compliquée à réaliser car ses pieds sont de section triangulaire. Le résultat n'est pas banal.

Ses bois proviennent de plateaux d'amarante et de buis amarello achetés à un amateur qui les a rapporté de Guadeloupe. Un vieux tronc de prunier trainait dans le jardin d'un de mes clients, il me l'a donné ( à droite, vertical, sur la photo - cliquez dessus pour l'agrandir ) :

La ceinture du meuble comporte des pointes de diamant en creux, en buis, entourés de prunier :

Le plateau porte un frisage, avec au centre un motif en placage de bois de rose "en fougère". Les deux filets qui bordent le buis sont en amarante :

fabrication_table_contemporaine_Tanguy_DYEVRE_atelier__ebeniste_restaurateur_Xavier_DYEVRE_Versailles_78_3.png

samedi 21 octobre 2017

Restauration d'une table à jeux demi-lune de style Louis XVI.


Finition "rempli-ciré" :

Cette table a été fabriquée à la fin du dix-neuvième je pense, c'est pour cela que j'ai écrit "de style" Louis XVI.

Mais son plateau est d'un très bel acajou de Cuba massif, alors qui sait si elle n'est pas plus ancienne? Alors ce plateau aurait été incrusté d'un motif de marqueterie assez bizarre :

Tandis que les marqueteries des pieds et de la ceinture seraient d'époque.

Le plateau porte un filet d'acajou en bois de travers qui a été "restauré" par un fanatique de la résine gomme laque... J'ai remplacé tout ce filet tellement il en manquait.

La feutrine vert empire m'est vendue par un tapissier, au mètre, en 1,60 mètre de largeur. Pour la coller, on place la table dans cette position (colle blanche à bois, colle R3, ou comme moi colle de poisson) :

Coupe au cutter. J'ai auparavant bien préparé le creux du tour pour que le cutter placé à 45 degrés suive son chemin sans déraper.

Quand on ouvre la table, le feutre se tend :

Elle a deux curieux pieds arrière articulés. Très rare (et pas hyper stable...).

Son état initial était assez piteux :

vendredi 13 octobre 2017

Nos meubles anciens sont notre avenir


Cette travailleuse d'époque Charles X (1830), au piètement en lyre, marquetée de loupe de frêne et amarante, me vient de ma mère, j'y tiens comme à la prunelle de mes yeux.

« Lorsque tout bouge autour de nous, il nous faut des réalités qui durent. » écrivait Saint Exupéry.

Quoi de plus chaleureux qu’un beau meuble ancien auprès duquel nous avons grandi, ou que sur un coup de foudre nous avons acheté. Quand j’entends dire que les nouvelles générations ne les aiment plus, je pense que c’est aussi faux que si l’on prétendait que les français aimaient moins les vacances parce qu’ils en prennent moins.

Diminution du pouvoir d’achat, affectation différente du revenu d’un ménage, autre notion de la valeur de l’argent… sont des facteurs qui jouent, mais pourtant je travaille aujourd’hui pour les enfants de mes premiers clients (vu mon grand âge). Entre 40 et 50 ans, une prise de conscience se fait, on réalise que ce serait dommage de liquider ces meubles sympathiques, fabriqués à la main avec un gout et un savoir-faire ancestral dans du beau bois, qui sont quand même autre chose que des machins industriels et jetables.

Certes, une restauration coûte quelquefois cher par rapport à leur valeur actuelle, mais enfin, quand on fait opérer son vieux chien qu’on aime, on ne se soucie pas de ce qu’il vaut. D’ailleurs, patience, le cours des biens d’investissement varie selon des courbes mystérieuses, le jour ou celui des meubles remontera, ceux qui auront conservé les leurs, ou qui en auront acheté, seront riches !

Notre avenir en tant qu’êtres humains sensibles dépend en partie de ces merveilleux compagnons. Ils sont vitaux comme les éléphants dont parle Romain Gary dans "Les Racines du Ciel" (« Les chiens font ce qu’ils peuvent, mais ils ne nous suffisent plus… »). Nous avons besoin d’ancrer notre humanité, notre tendresse, pour ne pas devenir des robots actionnés par l’argent. Oui, entre autres choses précieuses affectivement, les meubles anciens font partie de l’avenir de « l’homme ».

Ils seront sur terre encore très longtemps après nous. Nos descendants penseront peut-être un peu à nous, le cœur chaud, en les regardant…

SANYO DIGITAL CAMERA

samedi 7 octobre 2017

Parution de mon livre MARQUETERIE GEOMETRIQUE


Voici le troisième tome de "La marqueterie facile", en vente sur Amazon 19,53 euros. Pour une raison de classification, son titre officiel est au singulier : MARQUETERIE GÉOMÉTRIQUE, donc tapez-le au singulier dans l'encart de recherche. Ouf, je vais pouvoir me reposer un peu.

Auteur_Xavier_DYEVRE_MOF-livre_LA-MARQUETERIE-FACILE-tome-III-Frisages-et_jeux-de-fond_06.png

Auteur_Xavier_DYEVRE_MOF-livre_LA-MARQUETERIE-FACILE-tome-III-Frisages-et_jeux-de-fond_07.png

Auteur_Xavier_DYEVRE_MOF-livre_LA-MARQUETERIE-FACILE-tome-III-Frisages-et_jeux-de-fond_sommaire.png


Marqueteries_geometriques-dyevre-page_25.png


Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Consultation partielle sur le site de l'éditeur :

http://www.blurb.fr/bookstore/invited/7206613/4cbc2b1b94de2a90980f2b210d0d7a8a812a1942

(Pour voir mes autres livres, cliquez sur la catégorie "Mes livres", en haut de la colonne de gauche ; et pour découvrir mon atelier, cliquez sur le premier lien.)

samedi 30 septembre 2017

Chaises Louis XV estampillées Nicolas BLANCHARD


Nicolas Blanchard, maître à Paris en 1738, a eu une production de beaux sièges Louis XV. Ces deux chaises sont simples mais d'un dessin énergique et équilibré. Leur dossier est "à la reine", c'est à dire droit vu du dessus.

Les estampilles sont bien nettes sur leurs traverses arrières en hêtre :

Elle étaient essentiellement décollées, avec quelques pièces à faire sur leurs traverses basses vermoulues.

Le recollage des côtés succède à ceux de la face et du dossier faits la veille.

Après les avoir rechevillées, poncées et repeintes en gris satiné légèrement bleuté, je les cire avec un baume chêne clair pour les patiner.

Elles sont prêtes à partir chez le tapissier pour qu'il les regarnisse. Je travaille souvent en collaboration avec lui.

samedi 23 septembre 2017

Savoir faire et techniques d'un ébéniste restaurateur


L’ébéniste-restaurateur est un médecin généraliste pour meubles, en même temps spécialiste dans certains domaines (dans mon cas : marqueterie, vernis au tampon, remise en état des structures des meubles et des sièges) et relativement compétent dans beaucoup d’autres. Ainsi, il est un honnête sculpteur, graveur, tourneur, laqueur, préparateur et colleur de cuirs… Il sous-traite quand son habileté n’est pas suffisante — reconnaitre ses limites permet d’obtenir un résultat optimum.

Une bonne documentation aide...

A partir d’une solide connaissance de leur fabrication, l'ébéniste restaure les meubles et les sièges anciens avec des méthodes, matériaux et produits les plus proches possible de ceux de leurs époques, avec un souci de réversibilité des interventions. L’esprit est la préservation des œuvres, le respect de leur histoire. Simple réparation de la structure, pour un usage courant, ou restauration complète terminée par une finition cirée ou vernie, ou encore conservation intégrale d’un objet d’art, y compris de ses restaurations antérieures.

Tracé d'un segment de moulure en acajou avec un trusquin et une scie à placage. Des petites gouges feront les creux et bosses et du papier abrasif lissera le tout.

SANYO DIGITAL CAMERA

Le trusquin d'ébéniste trace un trait en creux parallèlement à un bord avec sa pointe sèche.

samedi 16 septembre 2017

Rénovation d'une commode bureau Louis XV en merisier massif - suite


Intérieur du scriban. J'ai enlevé la serrure pour fabriquer une clef. Comme écritoire on fait plus pratique... il faut un sous-main.

Brûlure profonde de bougie sur la tablette en bas à droite. J'en relève le dessin sur un large ruban adhésif transparent avec un fin feutre indélébile :

Je découpe une pièce dans une plaquette de merisier ancien avec ma scie à chantourner de marqueteur, avec un angle de 2% pour qu'elle s'incruste un peu coniquement dans son encoche, ce qui améliorera la précision :

Je trace son contour au cutter :

Après avoir tranché un sillon en V au cutter tout autour, je creuse l'encoche avec un ciseau à bois :

Collage de la pièce :

Le travail terminé. On distingue légèrement la pièce, il n'y a pas de miracle, mais elle n'est pas choquante, elle fait maintenant partie de la vie du meuble. Les autres brûlures ne partent pas au ponçage, tant pis elles resteront, il faut garder le plus de bois d'époque possible. Le mieux est ennemi du bien... la restauration est l'art du compromis.

samedi 9 septembre 2017

Restauration d'une commode scriban du dix-huitième siècle en merisier


Cette commode secrétaire, dite scriban, a été faite dans un merisier d'une magnifique couleur chaude. Ses formes sont bien équilibrées, je trouve ce meuble splendide.

Avant sa restauration elle était grisâtre. Comme elle était juste cirée (pas vernie) je l'ai décapée à sec en la frottant avec de la paille de fer et de la laine d'acier. C'est long et fatiguant mais cela donne un beau poli car les pores du bois ne sont pas ouverts par l’humidité d'un décapant ni par du papier abrasif. Je l'ai cirée, puis patinée avec un tampon de cire à remplir et très peu d'alcool. Enfin, je l'ai faite encore plus briller grâce à un "baume antiquaire".

Deux des pieds étaient vermoulus. Sur ces photos ils sont simplement cirés. Pour les améliorer, j'ai corrigé leur couleur avec une fuxine à l'essence, je les ai patinés avec un bâton de cire à remplir et j'ai fait des trous de vers pour harmoniser...

L'art consiste à garder le plus possible de bois d'époque, le meilleur ébéniste est celui qui fait les plus petites pièces. Cela s'appelle la conservation. Changer tout le pied serait moins visible mais déontologiquement une aberration.

Samedi prochain : l'intérieur de ce meuble.

samedi 2 septembre 2017

Devoirs de vacances : stage de sculpture sur bois de Tanguy Dyèvre


Tanguy a suivit cet été un stage de formation à la sculpture sur bois dans l'association Arsimed. Après une journée d'exercices techniques pour se mettre dans le bain, sa professeur, sympathique, compétente et pédagogue, Valérie Tatin, lui a fait réaliser un lion de style roman en merisier. En quatre jours, sans expérience de la sculpture, le résultat est beau. Dimensions 30 x 30 cm

stage-sculpture-bois-Tanguy-DYEVRE-_ebeniste-Versailles-ARSIMED-2017_004.jpg

Au Logis médiéval de Tessé, en Charente : internat, excellente ambiance. De bons souvenirs et envie de revenir. Atelier en plein air dans un décors du XV° siècle :

stage-sculpture-bois-Tanguy-DYEVRE-_ebeniste-Versailles-ARSIMED-2017_001.jpg

Traçage, descente des principaux niveaux. Nouveau traçage, façonnage des contours. Confection des éléments de la sculpture... Par rapport à la sculpture sur pierre, la difficulté est qu'en maniant les gouges on doit tenir compte du sens du fil du bois.

stage-sculpture-bois-Tanguy-DYEVRE-_ebeniste-Versailles-ARSIMED-2017_002.jpg

Le merisier, bois demi dur au grain fin, est comme beaucoup de bois fruitiers excellent pour la sculpture.

stage-sculpture-bois-Tanguy-DYEVRE-_ebeniste-Versailles-ARSIMED-2017_003.jpg

Le dessin :

dessin-lion_sculpture-sur-bois-Tanguy-DYEVRE-2017-ARSIMED-Stage.jpg

Contact, devis de restauration de meubles anciens sur photos : xavierdyevre@gmail.com

samedi 24 juin 2017

Bon été !


La vie est dure... Photo prise par Alexandre Nestora (lien dans la colonne de gauche), cliquez dessus pour l'agrandir :

atelier-ebenisterie-art-Xavier-et_Tanguy-DYEVRE-vue-exterieure-2017.jpg

Au XVIIème siècle cette cour pavée abritait des chevaux, l'immeuble était une écurie. Il y avait aussi des animaux de ferme qui n'avaient pas le droit d'aller dans la rue car Louis XIV voulait que la ville de Versailles soit propre : les vaches, les cochons, les poules... étaient gardés dans les cours et les jardins.

J'arrête de rédiger ce blog en juillet et août.

Nous continuons à travailler sauf du 15 au 30 juillet (parfois à temps partiel). Si vous avez un meuble à restaurer n'hésitez pas à me téléphoner au 06 65 21 51 32 , ou à m'adresser un mail avec des photos : xavierdyevre@gmail.com

Rendez-vous sur ce site en septembre pour... de nouvelles aventures.

La plus récente restauration de Tanguy : petite commode sauteuse de style Louis XV en frisage de palissandre, vernie au tampon :

samedi 17 juin 2017

Coiffeuse Louis XV en marqueterie de bois de rose et de violette


Un joli meuble du milieu du dix-huitième siècle, période pendant laquelle ces petits meubles de toilette ont été inventés.

Replaquage d'une partie d'un côté très abîmé avec du bois de violette. Il s'agit d'un cas extrême, le plus souvent le placage ancien existe encore, ce n'était pas le cas.

Serrage, par mon fils Tanguy.

Affleurage du placage avec une large et longue lime de chaisier piquée à la main.

Tanguy partage mon plaisir de restaurer ces œuvres fabriquées dans un passé lointain. L''intérêt profond pour ce que nous faisons est le meilleur gage de qualité de travail !

Le dessus comme les côtés porte un frisage sobre et élégant. Les formes du meuble sont simples et pures. On était à l'apogée du goût français. Je ne veux pas dire qu'on ne peut pas faire mieux, mais alors il faut changer complètement de style.

samedi 10 juin 2017

Restauration d'un bureau plat Napoléon III


Encore du deuxième Empire. Pause entre des meubles plus anciens. Je ne trie pas selon leur époque ceux qu'on me demande de restaurer, et d'ailleurs la variété est agréable.

142 x 70 cm. Il a du potentiel mais il est fatigué.

Tout ce bureau est en hêtre noirci, sauf son plateau qui est plaqué en ébène. Après décapage et ponçage, je passe une teinte "noir Napoléon III". Ensuite le vernis au tampon s’effectuera comme d'habitude (si ce n'est qu'on remplace la ponce blanche par du noir de charbon).

Démontage, nettoyage, polissage, cire et remontage des bronzes représentent presque la moitié du travail. Il y a aussi le remplacement du cuir : sur ce type de meuble c'est un simili, c'est ce qu'il avait et puis une surface pareille coûterait beaucoup trop cher en cuir véritable.

Un beau meuble, malgré des formes Louis XV un tantinet exubérantes...

(Cliquez sur les photos pour les agrandir.)

dimanche 4 juin 2017

Renaissance d'une petite commode marquetée Napoléon III


Les ébénistes de la fin du XIX° n'ont pas brillé par leur inventivité et cette commode "néo-transition" en est un exemple, mais elle a tout de même une petite gueule bien sympathique, comme aurait chanté Georges Brassens.

Elle était décolorée par le soleil et ses placages décollés par endroits.

J'étais soucieux au sujet de ses gravures parce qu'en ponçant, même le plus faiblement possible, je craignais de les effacer.

Certaines des gravures ont été faites "à la scie", c'est à dire que le marqueteur en découpant les éléments de placage est entré dedans pour les graver de son trait de scie. Les autres, gravées au burin après le collage de la marqueterie, étaient heureusement plus profondes que je croyais et j'en ai eu assez peu à reprendre.

Ci-dessous : le plateau après sa restauration et son vernis au tampon. Ronce de noyer. Cadre en palissandre. Filet composé enroulé en forme de "coins grecs".

Les fonds en poirier clair ont été ombrés au sable chaud, avant la découpe de la marqueterie, pour leur donner des nuances sombres.

samedi 27 mai 2017

Marqueterie géométrique (frisage) - pop art


Le Pop Art, art populaire, est né dans les années 1950 (Andy Warhol en est l'artiste le plus célèbre). Ses dessins stylisés et de couleurs vives permettent des adaptations en marqueterie, ils représentent des objets de la vie de tous les jours ou bien des formes géométriques parfois étranges.

marqueterie_geometrique_bois_pop_art_Xavier_DYEVRE_ebeniste_restaurateur_Versailles_frisage_7.jpg

Composé à partir de bandes d'acajou et de sycomore, ce jeu de fond est dans l'esprit "pop art". Voici un extrait de mon prochain livre, le tome 3 de "La marqueterie facile", MARQUETERIES GEOMETRIQUES, qui paraitra en septembre prochain, je suis en train de le terminer.

Ce panneau vert quadrillé est conçu pour découper dessus : les coups de cutter ne l'abîment pas. Le premier carré de frisage que nous composons s'inscrit dans un carré de trois cases de côté, soit 15 cm. Les bandes font 13 mm de large. Coupez la première en pointe. Fixez-la, puis suivez les photos.

Placez la bande de sycomore telle que vous la voyez. Tracez doucement au cutter sa coupe. Ensuite, soit vous la coupez sur place, soit vous l'enlevez pour finir de la couper avec une règle.

Ce qui donne un premier triangle :

Pour terminer le premier carré, continuez de la même façon. Ensuite, commencez un nouveau carré contre celui-là, toujours sur le panneau quadrillé.

samedi 13 mai 2017

Commode tombeau Louis XV : une belle marqueterie de fleurs


Cette commode a une marqueterie harmonieuse et rare. Elle vient surement d'un très bon atelier mais pourtant elle n'est pas estampillée, il peut y avoir quatre raisons :

- Elle a été fabriquée juste avant l'obligation de signer les meubles en 1743.

- Elle a été vendue directement au client sans passer par la jurande de la corporation, pour éviter de payer la taxe.

- Elle été faite dans un atelier protégé par le roi, mais alors elle aurait sans doute une marque royale, d'inventaire, ou de château.

- Elle vient de province mais cela m'étonnerait, c'est un travail bien parisien du fait de sa forme et des bois employés.

Avant sa restauration :

La façade d'un tiroir s'était fendu, car elle est faite en trois parties collées : la colle avait cédé. Une planche étant en désaffleur, j'ai déplaqué cet endroit (en réchauffant la colle animale avec un décapeur thermique) afin de reprendre au ciseau à bois cette planche.

Sur la photo ci-dessous, on voit bien l'emplacement d'une feuille gravée dans le bois par le "tranché", outil du marqueteur : les fleurs ont donc été incrustées après que le frisage (marqueterie géométrique) a été collé sur le tiroir. Cela parce qu'il s'agit d'un support galbé qui entraine des déformations des placages lors de leur collage.

En général (support plat) on découpe les fleurs dans leur fond et on les assemble avant de coller le placage (tout est donc collé en même temps : frisage et fleurs).

Le placage déposé. Les traits de feutre servent de repère pour ne pas les mélanger :

Recollage de la façade fendue et du placage : tout est dans le serrage...

samedi 6 mai 2017

Le rendez-vous de la marqueterie - Tableaux en bois


L'inspiration des marqueteurs est très variée. Ce magnifique tableau en bois de Jacques Aparisi avait remporté le "prix des organisateurs" au cours d'une exposition qui réunissait une cinquantaine de marqueteurs que j'avais organisé à Versailles en 1994. Il s'agit d'une interprétation du tableau "Le coup de lance, Christ en croix " de Rubens.

le-coup-de-lance_rubens_jacques_aparisi_le_rendez-vous-de-la-marqueterie-atelier_Xavier_DYEVRE_Versailles_ebeniste.jpg


Voilà un récapitulatif de mes livres (cliquez dessus pour l'agrandir) :

livres_auteur_Xavier_DYEVRE.png

Extrait de "La marqueterie facile, tome I " :

la-marqueterie-facile-initiation-page-30-31-blog-xavier-dyevre_ebeniste.png

Ces livres sont en vente sur Amazon (liens dans la colonne de droite).

Consultation partielle sur le site de l’éditeur :

http://www.blurb.fr/b/7467086-marqueterie-facile-i-initiation

http://www.blurb.fr/b/7467144-marqueterie-facile-ii-perfectionnement

http://www.blurb.fr/b/7470186-easy-marquetry

Consultation partielle et achat des ebooks :

http://www.blurb.fr/ebooks/601082-marqueterie-facile-i-initiation

http://www.blurb.fr/ebooks/601087-marqueterie-facile-ii-perfectionnement

http://www.blurb.fr/ebooks/601239-easy-marquetry

Restauration d'un bureau plat Napoléon III en ébène


Ce grand bureau à entrejambe en X

samedi 29 avril 2017

Printemps du marqueteur.


Dolcé, cocker versaillaise dont la robe rappelle l'acajou de Cuba neuf.

Citronnier de Ceylan, (ile d'Asie du sud, rebaptisée Stri Lanka en 1972) et palissandre de Santos, Brésil. Il s'agit de placages tranchés de 9/10ème de mm d'épaisseur qui servent surtout pour la création de tableaux. Les meubles sont restaurés le plus souvent avec du placage scié.

Le "tranché" est coupé en feuilles par une lame sans dents, après un étuvage de la bille de bois dans de l'eau chaude pour la ramollir.

Le "scié", comme son nom l'indique... il est un peu plus épais : un ou deux millimètres.

Acajou de Cuba. En vieillissant il devient blond (au soleil). Il vire au brun-rouge foncé si on l'oxyde en le passant au bichromate de potassium :

Dessus d'une copie d'une table Louis XVI fabriquée dans mon atelier par un de mes stagiaires quand je faisais de la formation professionnelle longue durée. Jeux de fond à fleurettes en citronnier :

atelier_ebenisterie_dyevre_meuble_en_marqueterie.jpg

Ce citronnier est rubané (bandes de deux tons) et moiré (scintillement changeant selon l'angle de vision).

samedi 22 avril 2017

Serrage de placage avec une pompe à vide


Serrage à vide du placage de la façade d'un tiroir galbé. Etapes :

1. Encollage du tiroir 2. Pose du placage dessus 3. Pose d'un isorel souple sur le placage(ce qui explique qu'on ne le voit pas sur la photo) 4. Introduction du tiroir dans le sac en plastique transparent 5. Pompage de l'air grâce à la pompe (à droite) : le sac serre le tiroir et son placage.

atelier_ebenisterie_dyevre_serrage_pompe_a_vide_2.jpg

Cette façon de serrer ne peut pas s'appliquer à toutes les situations. Souvent, les bon vieux serre-joints et les cales ingénieuses (en forme, sable, plâtre...) restent plus pratiques. Et pour les serrages à plat, les châssis à plaquer sont encore très utiles.


Entre autres, dans mon atelier en ce moment : deux commodes Louis XV en cours de vernis au tampon, elles recevront leurs bronzes à la fin, et un bureau plat vernis noir, Napoléon III (cliquez sur la photo pour l'agrandir).

atelier_ebenisterie_dyevre_xavier_meubles_anciens_avril_2017_restauration_.jpg

samedi 15 avril 2017

Pendant les vacances le travail continue


C'est bien connu, un artisan part peu en vacances et c'est mon cas. Mais quand on aime son métier, pas besoin de beaucoup de repos, la vie est belle même en travaillant !

Au fil des restaurations, vernis au tampon du plateau d'un guéridon en marqueterie orientale à prédominance de noyer bien veiné et ondé :

Le roi est nu... Statuette africaine ancienne, rituelle, de Côte d'Ivoire je crois. Elle était cassée, je l'ai recollée, et elle avait besoin d'un bon nettoyage, elle était couverte de terre.

samedi 1 avril 2017

Tournage d'un pied de chaise de style directoire


L’ébéniste-restaurateur est un médecin généraliste pour meubles et en même temps un spécialiste dans certains domaines : marqueterie, vernis au tampon, rempli-ciré, remise en état des structures des meubles et des sièges marquetés et en bois massif...

Il est relativement compétent dans beaucoup d’autres : c'est un honnête sculpteur, graveur, tourneur, laqueur, préparateur et colleur de cuirs… Il sous-traite quand son habileté n’est pas suffisante, reconnaitre ses limites permet d’obtenir un résultat optimum.

Ce pied est assez facile à tourner, je l'ai donc fabriqué dans mon atelier. Avant de tourner, il faut faire un dessin en relevant toutes les dimensions avec un pied à coulisse. Et préparer bien sûr un bloc de bois, ici du hêtre :

Les gouges de tournage sont très longues, 50 cm avec leur manche :

Une fois le pied tourné, il reste à creuser les mortaises dans lesquels entreront les tenons de la chaise (dont un pied était trop cassé pour être réparé, bien sûr).

Comme la composition de tableaux en marqueterie, le tournage sur bois est accessible à tous. Une semaine avec un bon professeur permet d'obtenir ce résultat. On trouve des stages dans toute la France.

Mon tour à bois. La règle en bois horizontale est un porte outil : elle sert à poser la gouge dessus pour tourner :

Xavier Dyèvre, Meilleur Ouvrier de France en marqueterie 1997.

samedi 25 mars 2017

Marquise en gondole de style Louis XVI


Cette bergère en gondole n'est pas très ancienne mais je la trouve bien proportionnée et jolie. Elle est de style Louis XVI, en acajou si clair qu'on dirait du noyer. Il est d'usage de dir "de style" quand il s'agit d'une copie et quand le meuble est d'époque : Louis XVI tout court.

Le bois du noyer ressemble à de l'acajou, sous Louis XVI l'ébéniste Roubo disait d'ailleurs que l'acajou était une espèce de noyer. Bois qui a été parfois teinté à l'époque en rouge pour lui ressembler, on trouve des secrétaires droits qu'on croit en acajou alors que... non, c'est du noyer.

Recollage. Entre ses pieds : sa sœur jumelle démontée, autrement dit il s'agit d'une paire.


Marqueterie asiatique en nacre goldfish : aux reflets multicolores. La nacre provient de coquilles de mollusques marins. Il existe aussi de la nacre blanche, de la nacre noire et même de la nacre verte qui est très veinée. Cette marqueterie est gravée, puis les gravures sont passées à l'encre noire mélangée à du vernis pour les faire ressortir. Elle est incrustée dans un fond en ébène massif, alors que normalement le fond d'une marqueterie est en fin placage comme le motif.


Site de mon atelier d'ébénisterie : www.xavierdyevre.fr

samedi 18 mars 2017

Restauration d'un cartel en marqueterie Boulle d'époque Louis XV. Recollage d'une marqueterie par réhydratation à chaud de la colle animale.


Ce petit cartel est plaqué d'écaille et de laiton dans le style de Boulle (son mouvement et son cadran doré sont restés chez l'horloger).

L'écaille de tortue marine est teintée en rouge par derrière, soit en collant une feuille de papier, soit par de la colle de poisson colorée :

restauration_Cartel_Boulle_Louis_XV_ecaille_laiton_Atelier_ebenisterie_Xavier_Dyevre_2017-5.jpg

Le laiton se décollait et il manquait un peu d'écaille :

Un client m'a demandé si je pratiquais la méthode de recollage par réhydratation de l'ancienne colle animale avec des cales chaudes. "En particulier, est-ce qu’elle limite le le ponçage?" me demandait-il.

Réponse : La réhydratation consiste à mouiller la marqueterie et la placer sous un film plastic, puis à l'enduire de colle animale modifiée pour la rendre liquide à basse température. On serre alors cette marqueterie sous des cales chauffées à 65 degré qui refondent la colle chaude animale d'origine qui "reprend" donc en se mélangeant à la nouvelle colle. Cette méthode évite de soulever les placages pour insérer la colle neuve dessous, cela permet de toucher très peu à la marqueterie qui reste bien plate.

Il m'arrive parfois de pratiquer cette méthode intéressante pour recoller une marqueterie de bois. L'inconvénient est que l'humidité fait se chevaucher les placages s'ils sont de grande dimension : je me limite aux marqueteries très morcelées.

Le laiton adhère mal avec la colle chaude d'os et de nerfs de bœuf d'origine, et l'humidité ne le traverse pas... Il a besoin d'être enlevé et gratté, puis recollé à la colle de poisson.

Même pour les marqueteries de bois, la technique de réhydratation à chaud peut être aléatoire : les placages ne tiennent que si la nouvelle colle traverse bien les placages, ou que d'os et de nerf qu'il y a sur le meuble est en quantité suffisante et encore bonne.

Depuis toujours, des cales métalliques chaudes servent à serrer les collages faits avec de la colle chaude. On peut aussi chauffer du sable ou d'autres matériaux. Si on préfère insérer (comme on l'a toujours fait) sous les placages décollés de la nouvelle colle chaude ou de poisson, elles se mélangent très bien avec l'ancienne colle qui se ramollit grâce à cet apport humide. Tout est dans le serrage : si le recollage avec de la nouvelle colle est très bien fait, le ponçage est le même que par réhydratation (et le risque de décollements plus tard moindre).

Recollage avec de la colle de poisson :

Serrage avec une cale souple :

Cette colle de poisson "Artcolle" a été mise au point en particulier pour le recollage des marqueteries Boulle car la qualité de la colle de poisson ordinaire était en diminution.

Mais la meilleure colle provient de la vessie natatoire des esturgeons, elle est encore fabriquée à partir d'élevages en France ou en Sibérie. Elle s'emploie à chaud, j'en reparlerai.


Pour en savoir plus, cliquez sur la catégorie "restauration de marqueteries Boulle", en haut de la colonne de gauche.

Dans mon livre de perfectionnement à la marqueterie, je détaille la technique Boulle. Consultation : http://www.blurb.fr/b/7467144-marqueterie-facile-ii-perfectionnement

Achat : https://www.amazon.fr/Marqueterie-2-Xavier-Dyevre/dp/1367234530/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1487523963&sr=1-2&keywords=Marqueterie

Ebook : http://www.blurb.fr/ebooks/601087-marqueterie-facile-ii-perfectionnement


samedi 11 mars 2017

Le Bouvet


Un bouvet est une sorte de rabot qui sert à faire les rainures et languettes qui unissent les panneaux ou les parquets. Traditionnellement, ils sont par paire : un pour faire la rainure, l'autre pour la languette.

Bouvet pour les rainures :

Celui-ci, métallique, se nomme bouvet de deux pièces, il permet de réaliser les deux : rainure et languette :

L'excellente revue bimestrielle "Le Bouvet" est depuis 30 ans le journal technique de tous les passionnés du travail du bois. Plans détaillés, modèles traditionnels ou contemporains, techniques poussées… Le Bouvet est une source inestimable d'idées et de conseils : http://www.blb-bois.com/les-revues

J'y ai fait mes armes en écriture, en rédigeant des articles sur la marqueterie dans les années 1990 (voir "mes livres" dans les catégories, en haut de la colonne de gauche).

Le-Bouvet_Journal_Blog_Dyevre.png

samedi 4 mars 2017

Restauration d'une coiffeuse Louis XV estampillée Charles CHEVALLIER


Désormais vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir.


Cette coiffeuse Louis XV est décorée d'une jolie marqueterie de fleurs dans des rectangles en sycomore maillé teinté couleur tabac, sur un frisage de bois de rose :

En cours de restauration :

Recollage des placages soulevés, avec de la colle chaude d'os et de nerf de bœuf :

Les couleurs se ravivent après décapage du vernis et ponçage léger (le vert est du buis teinté à l'époque) :

Recollage des placages des pieds :

La signature du maître ébéniste Charles CHEVALLIER (dit le jeune, par rapport à son grand frère Jean Mathieu ébéniste aussi) a été frappée dans un tiroir, ce qui est rare :

estampille_CHEVALLIER_coiffeuse-Louis-XV-Tanguy-DYEVRE_restaurateur_de_meubles_anciens.jpg

Avant :

Restaurée, revernie au tampon, notre coiffeuse a repris belle allure :

Je précise, pour ceux qui doutent du fait que le vernis gomme laque existait sur les meubles marquetés au XVIIIème siècle, que l'ébéniste ROUBO le cite dans son livre "L'art du menuisier" publié sous Louis XVI (il est vrai qu'il parle aussi d'un vernis à base de sandaraque, mastic en larmes et gomme élémi). Il décrit aussi la façon de faire un rempli-ciré.

La gomme laque, dont la brillance a été repérée et utilisée en premier par les indiens d'Amérique, est une résine que secrète un arbre à la suite de l'injection d'une substance dans son écorce par un insecte. On la recueille et on la fait sécher sur des feuilles de bananier, ensuite on la dilue dans de l'alcool (de "l'esprit de vin", dixit Roubo) pour en faire du vernis. Elle a été rapportée par les navigateurs lors des grandes découvertes.

samedi 25 février 2017

Finition du cartel en corne verte du XVIIIe siècle (suite 3).


La marqueterie de laiton sur fond de corne verte de ce cartel Louis XV est gravée avec un burin, tige en acier de section carrée, affutée en biais :

Gravure de la nervure d'une feuille :

Une partie peut à la rigueur être gravée avec une pointe sèche :

Ensuite la finition du cartel est simple car il a été si bien poli (voir plus bas) que la corne et le laiton étincellent déjà : nul besoin de vernis pour les faire briller. D'ailleurs un vernis les voilerait plutôt. Deux couches de cire incolore, espacées d'une semaine, les protégerons en leur donnant un éclat doux.

Le décapage des bronzes s'effectue par brossage dans une eau savonneuse légèrement ammoniaquée, rinçage, puis lustrage avec la plus fine laine d'acier (000). Ensuite ils sont cirés pour les protéger de l'oxydation.

A l'origine les bronzes de ce cartel étaient cloués, mais quelque-fois ils sont vissés. Il vaut mieux les refixer avec des petites vis en laiton à tête en goutte :

Il ne reste plus qu'à réinstaller le mouvement à l'intérieur et à livrer cette œuvre restaurée à son heureux propriétaire !

Xavier et Tanguy Dyèvre - 06 65 21 51 32

samedi 18 février 2017

Restauration d'un cartel Louis XV en corne verte (suite 2)


Dans le blog précédent, nous avons découpé les éléments de laiton manquant sur le cartel (voir plus bas sur cette page).

L'étage suivante est le recollage, avec de la colle de poisson, de tous les placages décollés et refaits, que ce soit en laiton ou en corne (tous en même temps).

Serrage avec un sac de sable qui épouse la forme du galbe :

Serrage avec des cales en placage de bois ou en fin plastique souple :

Après avoir serré deux jours, j'ai enlevé la colle qui a débordé des éléments avec une éponge humide. Puis j'ai poncé avec du papier abrasif fin : 240, 320 et 400. Pour terminer : lustrage avec ce tissus abrasif micro-mesh qui va jusqu'à 8000 ! (On peut polir un miroir avec.)

Les trous sont ceux des clous des bronzes, et les imperfections qui restent (celles de l'arête de l'angle par exemple) seront bien sûr cachées par eux.

Pour visitez mon site xavierdyevre.fr. : cliquez sur le lien dans la colonne de gauche.

samedi 11 février 2017

Restauration d'un cartel Louis XV en corne verte (suite)


Pour voir le cartel, regardez (en faisant défiler cette page vers le bas) mon blog de la semaine dernière.

Suivons les étapes de restauration :

Dépose des bronzes. Ils étaient fixés avec des longs clous en laiton.

Environ la moitié des éléments de laiton étaient décollés. La colle d'os et de nerf (colle chaude) qui a été employé au XVIIIe siècle s'est cristallisée en vieillissant, perdant une bonne partie de son pouvoir.

La corne adhère mieux, elle n'était décollée que par endroits.

Il manquait des éléments de laiton. J'ai relevé leurs formes sur du large ruban adhésif transparent, avec un fin feutre indélébile. (Une autre méthode plus ancienne consiste à placer une feuille de papier carbone entre deux feuilles de papier blanc et de relever par frottis les encoches des éléments qui manquent.)

Ensuite j'ai mesuré l'épaisseur d'un élément avec un palmer, afin de choisir une plaque de laiton pour redécouper dedans les absents : 4/10e de mm.

Les feuilles de métal sont vendues à la coupe, en rectangles de la taille souhaitée. Il s'agit de métaux non ferreux, donc relativement tendres :

Cuivre. Rose saumon à rouge, brillant, c'est le plus ancien métal utilisé par les humains.

Laiton. Jaune doré. Alliage de cuivre et zinc, il est improprement appelé parfois "cuivre jaune".

Étain. Argenté. Tendre, il se coupe au cutter. (Le cuivre allié à l'étain donne du bronze.)

cuivre_etain_laiton-marqueterie-atelier-DYEVRE-blog.jpg

On attendrit parfois le cuivre ou le laiton avant de les découper, cela s'appelle "recuire" le métal : on le porte au rouge en le chauffant sur un réchaud, puis on le laisse refroidir naturellement. (Si on le trempe dans l'eau froide cela le "trempe", il devient dur et cassant.)

Sciage d'un rectangle de laiton :

J'ai photocopié le relevé de l'empreinte des éléments, puis j'ai collé ce dessin sur un paquet constitué par la plaque de laiton placée entre deux cartons.

Il ne restait plus qu'à les découper avec une scie à chantourner de marqueteur :

Dans le "paquet", parfois on place du papier suiffé qui lubrifie la lame de la scie sur son passage. Fabrication maison de ce curieux papier gras :

samedi 4 février 2017

Restauration d'un cartel Louis XV en corne verte


Il s'agit d'une pendule fabriquée en sapin et ornée d'une marqueterie de corne de bœuf, claire donc (la corne noire vient du buffle) et de laiton. Ses bronzes superbes constituent une bonne part de sa décoration. Hauteur totale avec son socle : 95 cm.

Une corne est plongée dans de l'eau chaude salée pour la ramollir, puis fendue dans sa longueur et aplatie entre deux plaques de métal chaud.

corne-Dyevre-ebeniste-2.jpg

La corne, translucide, est teinté par derrière (avant d'être collée sur le cartel) en l'enduisant de colle de poisson mélangé à un pigment bleu. Comme la corne est jaunâtre, cela donne du vert.

Quelques malins l’ont autrefois peinte de taches noires par derrière pour imiter l’écaille de tortue marine des marqueteries Boulle (qui est teintée en rouge, bien sûr).

Envers de la corne du cartel : on voit bien la colle colorée en bleu.

samedi 28 janvier 2017

Vernis au tampon d'un semainier Napoléon III


Un semainier est un chiffonnier qui a sept tiroirs. Le frisage (marqueterie géométrique) de bois de rose encadré de palissandre de celui-là était bien décoloré par le soleil et son vernis avait blanchi.

Restauration :

Dépose des bronzes. Recollage de quelques placages. Ajustage et collage de petites pièces de bois aux endroits où il en manquait. Décapage, ponçage léger. Vernis gomme laque au tampon.

Nettoyage, polissage, vernis de protection doré et repose des bonzes.

Les meubles de la fin du XIXème siècle ne valent pas des fortunes, mais la restauration de ce joli semainier valait la peine, la valeur affective d'un tel compagnon de vie n'est pas mesurable.

Ses bois sont beaux, il est de proportions harmonieuses et très bien fabriqué à une époque où on travaillait encore en grande partie à la main. Il vaudra cher un jour, c'est certain : il s'agit d'un investissement à long terme !

samedi 21 janvier 2017

Restauration de deux colonnes corinthiennes


L'ordre corinthien est le dernier des trois ordres grecs, il a été inventé vers 380 avant Jésus Christ et on le voit sur le temple d’Apollon. Il a été souvent reprit par les romains.

Nos deux colonnes datent de la première moitié du XIXe siècles. Elles sont cannelées et supportent des chapiteaux ornés de feuilles d'acanthes sculptées.

Elles étaient cassées et vermoulues. Après les avoir recollées et renforcées, j'ai inséré des éléments de bois dans les parties les plus abîmées.

Puis j'ai fait une sorte de modelage avec un mélange de colle et de sciure de bois.

Et j'ai terminé avec un enduit blanc : elles étaient prêtes à recevoir les raccords de peinture verte et de dorure.

samedi 14 janvier 2017

Chevilles d'un fauteuil


Pour fabriquer des chevilles, on scie des buchettes et on les rabote en très léger cône grâce à une "boite à cheville. Chaque ébéniste fabrique la sienne en faisant deux encoches en plan inclinée dans une planchette de bois dur. La première encoche sert à faire 4 faces planes. La deuxième sert à abattre ses 4 arêtes pour l'arrondir un peu.

C'est long à faire, mais bien mieux que des morceaux de tourillons ronds, pour cheviller un siège ancien.

Extrait de mon livre sur la restauration des sièges :

livre-sieges-Xavier-DYEVRE-chevillage-a-tire-fauteuil-page-60-800.jpg

samedi 7 janvier 2017

Dorure de bronzes à l'électrolyse


Même pour un ébéniste restaurateur de meubles anciens ce n'est pas toujours évident : à quoi reconnait-on de l'or véritable? En le comparant avec un autre or.

Par contre, si un bronze n'est pas doré, on le voit au fait qu'il est moins jaune (dorure à gauche, bronze simplement poli à droite) :

Les bronzes de ce magnifique et grand bureau plat Louis XV (estampillé Hubert Hansen), que j'ai restauré, ont été dorés à l’électrolyse et patinés par un atelier de dorure à Paris :

bureau-plat-Louis-XV-Hubert-Hansen-restauration-atelier-Dyevre.jpg

bronze-bureau-Louis-XV-H-HANSEN-600.jpg

Il y a trois façons de dorer :

La dorure au mercure : l'or est mélangé au mercure et déposé avec un pinceau et chauffé. Les vapeurs dégagées sont dangereuses pour les ouvriers, cette pratique est très règlementée, presque disparue aujourd'hui.

La dorure par électrolyse : la poudre d'or, en suspension dans de l'eau où passe un courant électrique, se dépose sur le bronze qu'on y plonge.

Le vernis doré : comme son nom l'indique...

dimanche 1 janvier 2017

Le rabot rond


Un rabot rond sert à dégrossir des planches. C'est plus facile qu'avec un rabot dont la semelle et la lame sont plates. Les meubles très anciens se reconnaissent, entre autres, au fait que leurs bois portent des traces de rabots rond aux endroits non visibles : derrière, dessous...

J'ai arrondi un rabot plat et son fer pour obtenir le mien :

S'il doit remplacer un élément d'un meuble (chose très rare, un panneau a été perdu par exemple), un bon ébéniste-restaurateur efface les traces de machine (scie ou raboteuse) et imite les planches anciennes avec cet outil manuel.

samedi 24 décembre 2016

Le cadeau de Noël du photographe Alexandre Nestora


Vous verrez sur mon site www.xavierdyevre.fr (lien en haut de la colonne de gauche) une belle photo de l'atelier prise par ce fameux Nestora, qui remplace celle-la (prise aussi par lui) :

Atelier_Xavier_Dyevre_2016_photo-Nestora_2-600.jpg

Il a pris en photo Tanguy Dyèvre magistralement à mon avis. Je ne dis pas cela parce qu'Alexandre et un ami et Tanguy mon fils !

Alexandre_Nestora_Photographe_Atelier_Tanguy_Dyevre-Xavier_Dyevre_2016-2.jpg

Voilà une version travaillée artistiquement, de façon "contemporaine" :

Alexandre_Nestora_Photographe_Atelier_Tanguy_Dyevre-Xavier_Dyevre_2016.jpg

Si vous voulez un portrait de vous en pied dans votre salon, ou de votre entreprise, vous savez à qui vous adresser : Alexandre Nestora, 15 rue du Peintre Lebrun, 78000 Versailles (juste au-dessus de mon atelier), 06 62 03 27 85. Lien de son site dans la colonne de gauche, vers le haut : il vaut le coup d’œil.

mardi 13 décembre 2016

Restauration d'une petite console Louis XVI en acajou de Cuba


Cette console possède, chose rare, deux plateaux de marbre ; chacun est entouré d' une galerie ajourée en bronze. Sa façade est droite et ouvre par un tiroir dont l'acajou est joliment moiré. Ses cotés sont incurvés. Ses pieds sont tournés et cannelés. Elle est habillée de bronzes élégants. De dimensions réduites, ce meuble de la fin du XVIIIe siècle trouve sa place dans une entrée, un couloir ; ou en meuble d' appoint dans un salon pour supporter une lampe.

Branlante, elle avait besoin d'être recollée. Ici : injection d'alcool pour fondre la colle de certains assemblages rétifs :

En pièces détachées :

Des baguettes d'acajou étaient fendues. Recollage (toute la difficulté consiste à bien serrer.)

Après avoir décapé et poncé légèrement l'acajou, Tanguy le vernis au tampon :

La tablette du bas étant fendue et rétractée par le séchage du bois pendant deux siècles un quart, nous la renforçons par collage de plaquettes de chêne dessous. Opération réversible, donc autorisée :

Nettoyage des marbres, tous les deux cassés. On les blanchit avec un détergeant approprié, puis on les cire avec un baume incolore qui nourrit la pierre :

Pose de plots de colle de poisson (épaissie avec de la poussière de bois), pour coller un des deux marbres. Les bords de ses parties cassées seront collés avec de la colle de poisson nature, qui devient blanche en séchant :

Après avoir nettoyé ses bronzes, je recolle le meuble à la colle chaud d'os et nerf de bœuf. Il faut agir vite et avoir un peu tiédit auparavant tous les éléments en les plaçant à l'avance près d'un radiateur. Car cette colle, fluide dans son pot, épaissit vite à température ambiante.

La console est fixée à l'établi de Tanguy, bien d'aplomb, pour qu'elle ne se déforme pas pendant le séchage de la colle. Grande équerre, mesure des diagonales, sol rigoureusement plat... elle ne sera pas de guingois.

samedi 10 décembre 2016

Habit de menuisier-ébéniste


Cette gravure du dix-septième siècle caricature un compagnon qui parcourait la France avec ses outils, s'arrêtant ici et là pour fabriquer des meubles sur demande avec le bois local.

Ces artisans très indépendants possédaient des dessins de meubles qu'ils avaient vus. C'est ainsi que les styles parisiens se propageaient en province, ou inversement.

Habit-de-Menuisier-Ebeniste-blog-Xavier-Dyevre.png

Le poisson scie se déplace aussi avec un outil. S'en sert-il pour fabriquer le mobilier d'un château de sirènes, au fond de l'eau ?

poisson-scie.jpg

L'aquarium de la Rochelle en présente, et sur son site on peut lire : "Le poisson scie se caractérise par un rostre armé de 14 à 23 dents. Il l’utilise non seulement pour se défendre mais également pour se nourrir. Il peut fouiller le sable à la recherche d’invertébrés (seiches, crustacés) mais aussi pénétrer dans un banc de poissons et assommer quelques spécimens en assénant de violents coups de rostre. Il mesure en moyenne 2 m mais peut atteindre 6 à 7 m."

poisson-scie-2.png

Cette espèce nommée « poisson scie » n’est pas un poisson mais une raie. Il possède un squelette cartilagineux et des fentes branchiales sur la face ventrale comme tous les animaux de ce groupe.

samedi 3 décembre 2016

Finition d'un meuble : rempli-ciré ou bien vernis au tampon ?


Le rempli-ciré est une alternative intéressante au vernis au tampon. Cette finition, très belle aussi, présente une brillance plus douce et coûte un peu moins chère car elle prend moins de temps.

La préparation de la surface du bois est identique dans les deux cas : décapage du vernis ; ponçage léger ; "remplissage", c'est à dire qu'on bouche les pores du bois en le frottant en tournant dessus avec un tampon imbibé d'alcool à vernir (éthylique à 95°), tout en le saupoudrant d'un peu de ponse de soie qui prend la couleur du bois, teintée par son tanin.

Le tampon est une boule de laine (une ou deux chaussettes enroulées). Le chiffon qui le recouvre est de trame plus grosse pour le remplissage que pour le vernis :

Le remplissage se fait en deux étapes espacées d'une semaine minimum (période pendant laquelle on laisse "tirer" : les pores se recreusent un peu). Après quoi :

- Soit, pour faire un rempli-ciré, on cire deux fois espacées d'une semaine, avec une cire demi-dure qui se présente dans un récipient qui a une forme de grosse boite de cirage.

- Soit on vernit au tampon, en tournant sur le meuble pendant plusieurs heures (1). Cela au minimum trois fois espacées d'une semaine (ou plus longtemps, plus on attend plus il est facile de continuer à vernir.)

(1) Le mouvement du tampon sur la surface du bois ressemble à celui de la terre autour du soleil : il tourne sur lui-même tout en se déplaçant.

la-marqueterie-comme-un-professionnel-xavier-dyevre-page-128-vernis-au-tampon-1.jpg

(Extrait de "La marqueterie comme un professionnel" Xavier Dyèvre.

samedi 26 novembre 2016

Equerre en bois sous un fauteuil


Entre deux quintes de toux ("Un verre d’eau de Vichy toutes les deux heures, et, à la rigueur, une moitié de biscuit, matin et soir, trempée dans un doigt de lait." Jules Romains, Knock ou Le triomphe de la médecine : je veux bien essayer ce traitement, mais quand à rester au lit, j'aurais trop peur de tomber vraiment malade ou de le croire, comme les patients de ce bon docteur). Haut les cœurs et au boulot ! Bref, je vous propose cette semaine cette page de mon livre sur la restauration des sièges :

Equerre-en-bois-sous-un-fauteuil-blog-xavier-DYEVRE-2.jpg

Et cette sculpture en dragon d'un des trois pieds d'un guéridon en ébène, rapporté du Tonkin, l'actuel Vietnam, par un militaire français en 1870 :

Le fut est incrusté de nacre gravée :

samedi 19 novembre 2016

Parution du livre EASY MARQUETRY, Xavier Dyèvre


Easy-marquetry-couverture1.png

EASY MARQUETRY est la traduction en anglais (par Rita Hiraclides) de mon manuel d'initiation "La marqueterie facile". On le trouve sur Amazon dans la rubrique "livres anglais et étrangers". Cliquez sur le lien en haut de la colonne de gauche de ce blog, ou copiez :

https://www.amazon.fr/dp/1366853601/ref=sr_1_1?s=english-books&ie=UTF8&qid=1479540223&sr=1-1&keywords=marquetry

Consultation partielle, PDF et e-book sur Blurb :

http://www.blurb.fr/ebooks/p6ed478e3a70f0033f649


Easy-Marquetry-Xavier-DYEVRE-Sommaire-2.png

Easy-marquetry-Xavier-Dyevre.png

Easy-marquetry-page-27-dyevre.png

samedi 12 novembre 2016

Tableaux en bois


Voici un des premiers tableaux en bois de mon fils Tanguy, quand il avait sept ans, l'âge de raison bien que la longueur de ce teckel ne soit pas très raisonnable ( il faudrait lui ajouter deux pattes au milieu, comme les deux pieds amovibles de certaines tables qui en ont six pieds quand on met leurs rallonges.)

Acajou moiré, sur un fond en platane.

Aujourd'hui ses marqueteries ont pris des proportions normales.

Il reprendra mon atelier à ma retraite ("si les petits cochons ne le mangent pas", aurait ajouté ma chère mère), dans la tradition des corporations de métier du dix-huitième siècle, au cours duquel souvent les ébénistes se transmettaient leur savoir de père en fils.

Jaguar : placages d'ébène et sycomore, sur un fond en palissandre encadré de bois de violette.

Si vous voulez vous lancer dans la création de marqueteries, loisir créatif bien plus accessible qu'il semble, et amusant, passionnant! vous trouverez sur Amazon mon livre d'initiation "La marqueterie facile". Cliquez sur le lien en haut de la colonne de gauche de ce site : "Mes livres, achat sur Amazon". Vous pouvez en consulter des pages en cliquant sur le lien "aperçu et achat du PDF".


Sur le fond de ce tiroir vous pouvez lire l'estampille de l'ébéniste CHEVALLIER. Ce n'est pas un emplacement très orthodoxe pour frapper une estampille... Il s'agit d'une coiffeuse Louis XV dont je vous reparlerai.


Le guide de la marqueterie. Techniques et création de marqueterie. Livre pour apprendre la marqueterie. Xavier Dyèvre Meilleur Ouvrier de France en marqueterie 1997.

samedi 5 novembre 2016

L'amour des meubles anciens


Qui a dit que les meubles anciens sont moins à la mode qu'avant ? Certes, la valeur des plus courants a baissé du fait des difficultés économiques. Mais de là à affirmer que "les enfants n'en veulent plus", il y a une grande différence. C'est faux, j'en suis le témoin, puisque je restaure des meubles pour les enfants de mes premiers clients (je suis établi à mon compte depuis 32 ans).

Cette photo prise ce matin dans mon atelier montre que l'attachement pour les beaux meubles du dix-huitième siècle existe bel et bien ; ils appartiennent tous à des particuliers :

Comme si notre goût pour ces compagnons merveilleusement fabriqués, si jolis, si chaleureux, était un engouement passager, tel par exemple celui de la regrettée mini-jupe... Allons donc. La valeur des meubles d’exception n'a jamais vraiment baissé et celle de certaines époques (art-déco, Napoléon III) nous réserve des surprises.

Quand, un jour ou l'autre c'est inéluctable, le prix des meubles anciens bondira comme il le mérite tant, ceux d'entre nous qui auront gardés les leurs, ou en auront acheté et les auront entretenus "par amour" se retrouverons riches de surcroit.

Voilà le secrétaire en pente (à droite sur la photo ci-dessus ) avant sa restauration : son placage de palissandre était décoloré et son vernis jauni. Il manquait du placage en haut du pied le plus en avant, entre autres, et certains étaient décollés.

Une pièce en noyer avait été faite sur l'écritoire : je la remplace par du palissandre :

En cours de ponçage. Tout doux, avec une cale en liège :

Ce beau secrétaire Louis XV possède un vide-poche sur son dessus, ce qui est très rare :

samedi 29 octobre 2016

Réparation d'une chaise du Cap (Afrique)


Cette chaise a été fabriquée au dix neuvième siècle par un esclave. Ses montants et traverses ont des sections différentes les unes des autres : il prenait le bois qui lui tombait sous la main. Mais les lignes de ce siège sont élégantes, d'un dessin qui nous parait moderne :

J'ai démonté la chaise qui était branlante. Un des deux montants arrière était cassé ; j'ai relevé sa forme sur un carton avant de le scier en biais pour remplacer la partie abîmée :

Collage de la pièce de bois :

Rabotage :

Après avoir tracé les deux mortaises, je les démarre en perçant, puis je les finirai avec un ciseau à bois. Le ruban adhésif sur la mèche sert à percer à la bonne profondeur :

Recollage de la chaise :

La pièce teintée et cirée :

L'assise sera cannée avec des lanières de cuir nommées riempies, blanches (traitées) ou cuir naturel, que l'on peut acheter ici : http://www.dejongeriempies.co.za/

riempies-blog-xavier-dyevre.png

Il est précisé sur ce site que l'inconvénient de prendre des riempies non traitées est qu'ils peuvent être mordillés par les "petits animaux tels que un chien ou un chat".

samedi 22 octobre 2016

Restauration d'une commode Louis XVI en placages de merisier et prunier


Cette commode de l'est de la France, assez imposante mais néanmoins élégante, bien structurée, porte une marqueterie en bois "indigènes" comme beaucoup de meubles de province.

Le prunier (intérieur des tiroirs et traverses) est un peu plus nuancé que le merisier de couleur unie (entourage des tiroirs). Pour le contraste de ses veines beiges qui tranchent sur son brun rouge orangé, le prunier a souvent été employé en placage décoratif.

Les filets sont en buis et bois blanc teinté en vert.

Les talons des tiroirs étaient usés, nous les avons démontés et restaurés :

Ce talon est blanc, pourtant il est bien en chêne comme le tiroir. Il va être teinté avec du brou de noix :

Tanguy Dyèvre ponce une façade de tiroir avant son remontage, c'est plus pratique pour la maintenir sur l'établi : " Quand la pièce est fixée, le travail est à moitié fait ! "

Vernis gomme laque naturel, à l'alcool, comme il se doit :

 

samedi 15 octobre 2016

Promenade d'automne


Les feuilles commencent à rougir dans la forêt de Versailles ; ce week-end je vais me promener, histoire de voir des arbres : du bois sur pied.

Voici donc, rapidement, une petite table-commode Louis XV, vêtue de placages de palissandre, que je viens de restaurer (quelles jolies formes, je la garderais bien pour moi). Elle a un petit écritoire en cuir dans son tiroir du haut, ce qui est assez fréquent sur les petits meubles de l'époque : il fallait avoir partout de quoi rédiger rapidement un poulet !

Le palissandre est un arbre qui pousse dans les iles d'Amérique centrale ou au Brésil. Sur les inventaires des ateliers d'ébénisterie du XVIIIème siècle, il est cité parmi les "bois des Indes", car on confondait encore l'Inde et l'Amérique.

samedi 8 octobre 2016

Sculture d'une rosace d'un fauteuil directoire


La petite rosace est visible juste au dessus du pied avant de ce fauteuil directoire. Elle est collée sur le dé de raccordement des traverses de l'assise.

Sur ce fauteuil, qui a été démonté et recollé, j'ai aussi refait le bas d'un pied arrière (coupe en biseau), ici peint avant d'être patiné :

fauteuil-directoire-atelier-ebenisterie-art-Xavier-DYEVRE-VERSAILLES.jpg

Après avoir posé la rosace ancienne sur une plaquette de merisier de 4 mm d'épaisseur pour tracer son pourtour, j'ai découpé ce dessin :

Puis j'ai limé la rosace pour arrondir son relief (à droite) :

Frappage de son rond central avec une gouge creuse ( elle est fixée sur une planche avec du scotch double-face) :

Coupe des triangles avec un ciseau à bois :

Arrondi des triangles avec une gouge courbe :

Après un ponçage au papier abrasif fin, la rosace sera prête à être peinte et collée sur le fauteuil (photo du début de ce blog).


<a href="http://www.galerie-creation.com" rel="nofollow">Galerie-Creation</a>

samedi 24 septembre 2016

"Clefs" en bois pour brider une fente


Soleil d'automne... Un cadre agréable pour travailler.

Incruster des clefs en forme d'ailes de papillon est habituel, pour brider une fente d'un panneau. Il peut être recouvert ensuite d'un placage pour les cacher ; parfois c'est le cuir d'un abattant qui vient par-dessus ; ou bien laissons-les apparentes à l'intérieur d'une porte de meuble car cela fait partie de sa vie.

Méthode "par relevé" : En premier, creuser les logements des clefs avec une défonceuse (ou au ciseau à bois si elles doivent rester visibles, mais c'est plus long) :

Puis décalquer par frottis sur du papier le contours de ces encoches :

Coller ce tracé sur une planchette de bois. Découper les clefs (ici avec une scie à chantourner de marqueteur équipée d'une assez grosse lame) :

Remarque : à l'intérieur d'un meuble du XVIIIème siècle, l'ébéniste colle des renforts en surépaisseur (en travers des fentes), au lieu de les incruster. C'est plus facile, mais surtout c'est réversible : il ne porte pas atteinte à l'intégrité du meuble.

Site de mon atelier : www.xavierdyevre.fr

dimanche 18 septembre 2016

Parution de MARQUETERIE tome 2


couv-Marqueterie-Tome2.png

Parution du perfectionnement de mon manuel d'apprentissage de la marqueterie, accessible à tous. En vente sur Amazon (taper : MARQUETERIE tome 2).

Les 15 premières pages sont visibles  et le téléchargement du PDF proposé pour 6,69 euros sur Blurb :     http://www.blurb.fr/b/7354916-marqueterie-tome-2   (ou lien direct dans la colonne de gauche de ce site.

MARQUETERIE-tome-2-sommaire-Xavier-DYEVRE_copier.png


MARQUETERIE-tome-2-page-8-Xavier-DYEVRE_copier.jpg


MARQUETERIE-tome-2-page-46-Xavier-DYEVRE_copier.png


MARQUETERIE-tome-2-MOF-Xavier-DYEVRE.png

samedi 10 septembre 2016

Sculpture sur un miroir italien

Des déménageurs ont cassé "une patte" de ce miroir polychrome et l'ont perdue.

Relevé du dessin de l'autre côté avec un gigadou, pour faire un calibre en carton qui servira à tracer la pièce. (Chaque ébéniste fabrique son gigadou.)

Sciage de l'élément en pin, avec une scie à ruban.

Sculpture avec une gouge, c'est à dire un ciseau à bois de profil courbe.

Les gouges.

Fixation de la pièce par derrière : de la même façon que toutes les sculptures de ce miroir.

Le raccord de peinture effectué, il ne reste plus qu'à livrer.

Cet objet a un aspect "fantastique" qui me fait penser au miroir magique de la belle mère de blanche neige (" Miroir mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle ?... ") sur les illustrations du conte.

samedi 3 septembre 2016

"Bouchon" de style Louis XVI - suite


Pour réaliser un échiquier, le principe est simple : juxtaposer des bandes de placages clairs et foncés. Couper ce frisage en bandes perpendiculaires. Décaler une bande sur deux d'une case : et voilà !

Un décors de moins d'un millimètre d'épaisseur. Le filet qui entoure les cases est un "filet composé" blanc et vert, vendu tout prêt par les marchants de placage. Le vert est du sycomore teinté. On teintait déjà des placages au XVIII ème siècle.) :

Serrage, sur un panneau rond, du motif encollé. Par mon fils Tanguy (mon successeur) :

samedi 27 août 2016

Fabrication d'un "bouchon" avec échiquier et cuir pour une table bouillotte Louis XVI


Un bouchon est un plateau rond, amovible, posé sur le marbre d'une table bouillotte (donc dans sa galerie en bronze). Mon échiquier est en palissandre et platane sur un fond d'acajou.

Son verso, un écritoire en cuir vert empire décoré :

Assemblage du placage d'acajou du bord :

La suite la semaine prochaine.

dimanche 3 juillet 2016

Commode tombeau Louis XV, deuxième partie


Poursuivons la restauration de la commode du blog précédent, qui a lieu dans mon atelier situé tout près du château de Versailles.

Le pied avant gauche se détachait légèrement du panneau du côté :

Déplacage à l'air chaud : la colle d'os et de nerf de boeuf, fond, ce qui permet de soulever le placage.

Incrustation d'une "clef" en bois. Ici, pour la tracer je la maintient avec du ruban adhésif double face.

Collage de la clef :

La clef maintient le pied avant :

Collage du placage de palissandre montant avec de la colle animale :

Restauration d'une commode tombeau Louis XV, estampillée N PETIT


L'estampille de Nicolas petit, maître ébéniste parisien réputé, est frappée sur un pied avant, sous le marbre brèche :

Ce type de grande commode à la façade galbée en bosse, s'appelle "commode tombeau" (car, parait-il, sa forme est inspirée des sarcophages antiques).

Vernis au tampon :

Je vous donnerai quelques détails sur cette restauration la semaine prochaine.

dimanche 26 juin 2016

Serrage avec du sable d'un pied galbé


Le sable épouse toute les formes. Depuis longtemps on s'en sert pour serrer les placages sur des éléments bombés ou creux, comme ce pied d'une commode régence dont je recolle le placage de palissandre.

Le sable est versé dans un sac, après avoir été chauffé dans une casserole car la colle chaude d'os et nerfs de bœuf demande une cale chaude qui la liquéfie au début du serrage.

Le pied terminé. (Le doré des cannelures en laiton contraste joliment avec le bois foncé.)

samedi 18 juin 2016

Une montre VERSAILLES


Une cliente a acheté cette montre à l'office du tourisme de Versailles, il y a pas mal d'années. Elles n'existent plus, dommage c'était une bonne idée.

J'ai réalisé cet écusson en bois de placages, voyez (colonne de gauche) la catégorie "Tableaux en marqueterie".

Quand je traite un meuble avec un produit insecticide, je le ferme avec un sac en plastique, comme c'est le cas pour l'intérieur de ce secrétaire Louis XVI.

Je mets les petits objets, ou les sièges, dans un sac en plastique 24 heures, pour être certain de l'efficacité du traitement. Une chambre à gaz, en somme.

Le tiroir du haut est plaqué d'un frisage rare : des chevrons alternant bois de rose et bois de violette, sur un fond de buis teinté en vert. Cette photo trouvera sa place dans le tome 3 de "La marqueterie facile", manuel d'initiation aux marqueteries géométriques, que je suis en train d'écrire.

Rappel : site de mon site atelier : www.xavierdyevre.fr

dimanche 12 juin 2016

Un chien sympathique

Avec sa patte cassée, ce chien est arrivé dans les bras de son maître à l'accent britannique, aussi sympathique que lui. On les a offert l'un à l'autre quand le second avait quatre ans.

sculpture-chien-dyevre-2.jpg

La réparation consiste à percer l'emplacement de la patte, ainsi que la patte elle-même, avec une mèche de 16 mm et d'y insérer un tourillon en hêtre.

Collage :

Toute la difficulté réside dans le fait de percer les deux parties de façon à ce que les deux trous du tourillon soient en face l'un de l'autre. Méthode : planter un clou dans le chien au milieu de l'emplacement de la patte, le couper de façon à ne le laisser dépasser que d'un millimètre. Présenter la patte, l'appuyer pour qu'elle soit marquée par le clou.

Retirer le clou. Les deux endroits à percer sont indiqués précisément par les deux petits trous du clou.

Sur la première photo, derrière le chien vous apercevez cette jolie armoire de poupée en noyer :

Ce n'est plus un atelier, c'est une salle de jeu.

samedi 4 juin 2016

Livres de Xavier Dyèvre


la-marqueterie-facile-initiation-couverture-blog-xavier-dyevre.png


sommaire-Marqueterie-livre-XAVIER-DYEVRE-2016.png

MARQUERIE-DYEVRE-page39.png

La_marqueterie_facile_livre_Xavier_Dyevre_page4_500.png

Ce manuel très simple met la composition de tableaux en bois à la portée de tous. Consultez-en une partie et téléchargez-le PDF pour 6,49 euros, sur :

http://www.blurb.fr/b/6994937-la-marqueterie-facile

ou l'e-book 3,99 euros sur : http://www.blurb.fr/ebooks/578221-la-marqueterie-facile la-marqueterie-facile-initiation-page-43-blog-xavier-dyevre.png

Ce livre est en vente sur Amazon 16,62 euros, copiez :

https://www.amazon.fr/dp/1366862155/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1479621206&sr=1-1&keywords=marqueterie+facile

( ou lien dans la colonne de gauche de ce blog).


A paraitre, le tome 3 sur les marqueteries géométriques :

couv-Marqueterie-Tome3.png


Paru en 1992 (Epuisé depuis longtemps, on le trouve d'occasion sur Amazon et priceminister.) :

la-marqueterie-comme-un-professionnel-500.jpg

la-marqueterie-comme-un-professionnel-3.jpg


Celui-là , Je le vends neuf sur Amazon et dans mon atelier :

livre-restauration-des-sieges-Xavier-Dyevre-500.jpg

livre-la-restauration-des-sieges-x-dyevre.jpg

Cette réédition simplifiée est épuisée mais est à télécharger en format Kindle sur Amazon :

livre-restauration-sieges-DYEVRE-500.jpg

Livres-Dyevre.jpg


Celui-ci est en vente partout, par Eyrolles. (Réédition 2012) :

livre_restauration-de_meubles-anciens-Xavier-Dyevre-500.jpg

livre_restauration-de_meubles-anciens-Xavier-Dyevre-500-2.jpg

Traduction en espagnol.

livre-_Vos-meubles-anciens-en_espagnol-Xavier-DYEVRE.jpg


samedi 28 mai 2016

Restauration d'une très petite commode à écritoire d'époque Louis XV en noyer masif

L'ébéniste voit des meubles particulièrement sympathiques et attachants passer entre ses mains. C'est le cas de celui-ci.

Après décapage, traitement, rebouchage des trous, ponçage léger et "rempli-ciré" :

J'en ai relevé les plans. Je trace les formes sur un grand carton et je photographie sous tous les angles.

Le jour où j'aurai le temps ( à la retraite! ) j'en fabriquerai avec plaisir une copie.

lundi 23 mai 2016

Nettoyage par le feu d'une lime et feuillures d'un fauteuil


A l'alcool à vernir (éthylique à 95°) :

Il ne reste plus qu'à brosser les résidus. C'est une recette traditionnelle dans les ateliers.

Cette grande lime me sert rarement à limer du métal mais souvent à affleurer les bords des éléments de meubles (panneaux, traverses...).

Cette photo de nos trois enfants servait de marque page dans Au delà de cette limite votre ticket n'est plus valable de Romain Gary, que je relis... Valérie, Tanguy et Yann, souvenirs souvenirs.

yanntanguyvalerie-500.jpg

Voilà ce que Tanguy est devenu. Il remplace par une pièce de hêtre une feuillure abîmée d'un fauteuil Louis XV. (Les feuillures sont les bords des traverses sur lesquelles le tapissier cloue les sangles et le tissus.)

Sur cette photo vous voyez les parties des traverses de l'assise refaites en hêtre neuf :

Le fauteuil prêt à partir chez le tapissier. Un "cabriolet", c'est à dire au dossier cintré vu de dessus.


Pour vérifier l'équerrage d'un tiroir, deux baquettes permettent de mesurer les diagonales, qui doivent être de même longueur.

Recollage d'un bras "en crosse" d'époque restauration. Tout est dans le serrage. Regardez bien les positions des 6 serres-joint. Ca parait facile...

dimanche 15 mai 2016

Atelier d'ébénisterie près du château de Versailles.


Notre atelier, dans d'anciennes écuries, à 100 m du château de Versailles, donne sur une cour calme et ensoleillée.

Xavier et Tanguy Dyèvre : 06 65 21 51 32

Pour en savoir plus, visitez mon site www.xavierdyevre.fr (cliquez sur le lien en haut de la colonne de gauche, après avoir cliqué sur "accueil").

Quand on entre à l'intérieur, on tombe sur deux générations d'ébénistes concentrés sur un travail bien sympathique.


L’ébénisterie d’art Xavier Dyèvre

Les locaux

Au 15 rue du Peintre Lebrun, à cent mètres du château de Versailles, dans d’anciennes écuries du dix-septième siècle, l’atelier donne sur une cour pavée, calme et ensoleillée. Il se compose d’une pièce de trente mètres carrés au sol en parquet, comprenant trois établis. Sa hauteur de plafond de trois mètres vingt permet l’existence d’une grande mezzanine utile pour stocker les meubles, des feuilles de placages et du bois massif. Les sièges à restaurer sont suspendus en hauteur par des crochets. Un petit bureau, un lavabo, des WC.

Annexe à mon domicile, 56 boulevard de Glatigny à Versailles : Mon bureau. Une salle pour les débits importants de bois, de trente-cinq mètres carrés, avec des machines qui doublent celles de l’atelier. Deux établis et des grandes étagères de placages. Deux abris à l’extérieur où sont stockés des plateaux de bois massif.

Le matériel

L’ébénisterie est extrêmement bien équipée de toutes les machines à bois et l’outillage nécessaire à un restaurateur de meubles anciens et à un marqueteur. Scie à ruban, raboteuse-dégauchisseuse, toupie, mortaiseuse, scie circulaire de précision, ponceuse lapidaire, scie à chantourner de marqueteur, tour à bois, châssis à plaquer, pompe de serrage sous vide, électroportatif. Nombreux serre-joints de toutes longueurs et profondeurs. Presses spéciales (crabe, olga…). Plaques de serrage à chaud en aluminium, en polyéthylène HD et en PVC souple.. Sac de sable. Et bien entendu, tous les outils manuels : ciseaux à bois, gouges, rabots, racloirs…

Le stock

Importante réserve de placages de bois indigènes et exotiques sciés dédiés à la restauration, et de placages tranchés pour les créations. Bois massif de nombreuses essences ; acajou de Cuba, amarante, bois de rose et de violette, palissandre, ébène, noyer, merisier, chêne, hêtre… « Le meilleur ébéniste est celui qui a le meilleur bois ».

Ecaille franche et caret, corne noire et blanche, ivoire, os, nacre, cuivre, laiton, étain…

Bronzes de meubles, quincaillerie variée, visserie et moulures en laiton etc. Produits traditionnels : vernis gomme laque et copal, plaques de colle chaude d'os et de nerf de boeuf, colle de poisson etc. Produits synthétiques : B72, plastiline et plâtre de moulage...

samedi 7 mai 2016

Ecusson de la ville de Versailles en marqueterie

Sur les armes de Versailles, qui datent de 1789, le coq à deux têtes symbolise la double obligation de la municipalité : envers le château et la ville. On y trouve aussi, logiquement, couronne et fleurs de lys.

Ce dessin se prête bien à la marqueterie. Bois de violette, amarante, poirier, platane...

J'ai offert ce tableau quand le maire de l'époque, Étienne Pinte, m'a remis la médaille de la ville.

medaille-de-la-ville-de-VERSAILLES-de_Xavier-DYEVRE-500.jpg

Et voici une belle console dorée Louis XV (sans son marbre), que j'ai réparée et dont j'ai restauré légèrement la dorure.

Je ne travaille pas à la feuille d'or, mais j'arrive à reprendre les éclats avec différents produits dorés, pour qu'ils ne se voient presque plus.

Visitez mon site : www.xavierdyevre.fr

dimanche 1 mai 2016

Meuble miniature : création d'un coffret à bijoux "dans le goût japonais".

Les meubles miniature ayant un succès garanti, j'ai imaginé et fabriqué ce coffret en citronnier pour ma femme quand j'avais trente ans. Hélas, notre maison à Versailles a brûlé en 1997, et lui avec. Elle a été bien reconstruite (la maison), mais de ce coffret il ne reste que ces photos :

coffret-a-bijoux-dyevre-1-500.jpg

Filets en bois de corail (padouk) et palissandre. Toit en satiné de Birmanie.

coffret-a-bijoux-dyevre-2-500.jpg

Le nombre très élevé d'heures de travail nécessaire à la réalisation d'un tel objet le rend invendable (ou réservé à un riche mécène !). L'artisan était très amoureux de sa femme et de son métier.

samedi 23 avril 2016

Sauterelle, laque, sculpture.... CV de Xavier Dyèvre


Laque d'un fauteuil de styleLouis XV "gris Trianon".

La sauterelle est une fausse équerre, lui servira à relever des angles.

Un exercice de sculpture sur bois auquel un ébéniste en herbe s'essayera après un stage de formation. Il en fera trois (stages) : sculpture, tournage et construction de meubles. Perfectionnements indispensables pour devenir un ébéniste complet.

C'est une femelle, une chienne que j'ai réalisée. Je suggère de sculpter le mâle qui ira avec, même si cela ajoute quelque peu à la difficulté.


mof_001_1_.jpg

CURRICULUM VITAE DE XAVIER DYEVRE, Meilleur Ouvrier de France en marqueterie 1997 :

1978 - Bac scientifique.

1978 à 1980 - Institut de Préparation à l’Administration et à la Gestion, Paris.

En même temps : C A P de menuisier préparé en cours de promotion sociale, le soir. 1980-81 - Six mois de stage, puis embauche huit mois par un ébéniste-restaurateur de meubles anciens à Versailles. C A P d'ébéniste, toujours en cours du soir.

1981 - Cinq mois ouvrier ébéniste dans un atelier artisanal de fabrication de meubles à Cognac.

1982-83 - Grace à une bourse d’encouragement aux métiers d’art de la SEMA : - stage dans l’atelier de Gérard Breteau, ébéniste-restaurateur à Versailles, un an. - stage chez Michel Jamet, Maître d’Art, ébéniste-restaurateur à Paris, un an.

Pendant mes temps libres, au cours de ces emplois et stages : formations de sculpture, tournage sur bois, dessin à l’école des Beaux-Arts de Versailles, marqueterie classique à l'école Boulle et contemporaine à l'ADAC Paris.

Janvier 1984 - Embauche par Guy Houdayer, ébéniste-restaurateur, 15 rue du Peintre Lebrun à Versailles, dans le but de me céder son atelier.

Septembre 1984 - Achat du droit au bail de l’atelier de Houdayer, grâce à un emprunt.

Octobre 1984 - Inscription au registre des métiers en tant qu’ébéniste d’art.

ecusson-enseigne-ebenisterie-DYEVRE-Xavier-Versailles.jpg

1988 à 1997 - Parallèlement à mon activité artisanale, formateur dans mon atelier : - stages de création de tableaux en marqueterie, d’une semaine. - stages de restauration de meubles anciens d’un an, financés par le Conseil Régional d’Ile de France et par des CIF, pendant sept ans.

Expérience antérieure de l’animation et l’enseignement : Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur et Certificat d’Aptitude à l’Enseignement de la Voile.

Rédaction d'articles de formation à l’ébénisterie pour Le Bouvet et Le Journal du Bois.

1992 - Mention spéciale des Rencontres Internationales de la Marqueterie contemporaine (RIM) pour trois tableaux exposés.

1994 - Titre de Maître Artisan de la Chambre de métiers des Yvelines.

1996 à 2000 - Président des RIM, organisation de trois expositions réunissant de nombreux marqueteurs à Versailles.

1997 - Meilleur Ouvrier de France en marqueterie - Médaille de la ville de Versailles.

2000 - Achat des murs de mon atelier.

2013 - Exposition de 4 œuvres au musée des M.O.F. de Bourges.

2017 - Parution de mon dernier livre, manuel d'initiation aux marqueteries géométriques frisages et jeux de fond

samedi 2 avril 2016

De la poussière éloquente

Une araignée est venu finir son existence sur une étagère en acajou. La poussière s'accumulant sous elle l'a reproduite.

Trêve de plaisanterie. Voilà une presse Olga. Elle serre le collage de l'extrémité d'une traverse de siège cassée car en bois de travers, ce qui est fragile. Je la renforcerai en la perçant et en collant un tourillon de hêtre, méthode que j'emploie le moins possible, car percer le bois l'affaiblit. Un tourillon de 6 mm de diamètre renforcera sans créer de sérieux point de rupture.

Interprétation libre (du point de vue du choix des bois) d’un des motifs du célèbre bureau à cylindre de Louis XV. Instruments de navigation. Cadre en satiné de birmanie. Fond en platane et loupe de formosa. 48 x 26 cm

dimanche 27 mars 2016

Le rabot à dents

Autrefois, et encore aujourd'hui en restauration de meubles anciens, l'emploi de colle chaude animale épaisse demandait de rayer auparavant le bois pour créer des aspéritées.

D'où le rabot à dents, dont la lame a des crans. J'ai fabriqué le mien, en hêtre. C'est un grand plaisir de fabriquer soi-même ses outils.

La lame est verticale, pas en biais comme sur un rabot normal.

Pendant mon apprentissage (il a 35 ans !) J'ai appris à visser deux plaquettes de bois sur une lame pour en faire un outil à main.

On s'en sert pour rayer des placages, mais aussi pour gratter l'ancienne colle sur un meuble, avant un recollage.

samedi 19 mars 2016

La colle chaude d'os et de nerfs de boeuf

"Faites chauffer la colle ! " Fabriquée en faisant bouillir dans de l’eau des os et des nerfs de bœuf, cette colle est vendue sous forme de poudre ou de granulés.

Préparation. Dans les quincailleries du Faubourg Saint Antoine à Paris, ou sur les sites de vente d’occasion, on trouve des pots de colle au bain-marie en cuivre. A défaut, deux casseroles l’une dans l’autre font l’affaire. Versez la poudre ou les granulés. Recouvrez d’eau. Chauffez au bain-marie, à petit feu, pendant 24 heures. Remuez. La colle doit être liquide, mais un liquide très épais. Si besoin, ajoutez un peu d’eau ou au contraire laissez chauffer encore pour qu’elle s’épaississe. A chaque fois que cette colle refroidit, elle durcit, et quand on la réchauffe elle redevient liquide. Elle se conserve longtemps, mais à la longue, de marron clair elle devient foncée, ce qui peut poser un problème pour coller des bois clairs car elle remplit les joints entre les éléments de placage et les souligne.

pot_de_colle_chaude_os_DYEVRE.jpg

Les marqueteries des meubles anciens ont été collés avec de la colle chaude. Pour les restaurer son emploi s’impose parce qu’elle est réversible : en la réchauffant, on peut redécoller les placages. Cette réversibilité permettra aux générations futures de restaurer à nouveau le meuble. De plus, elle prend bien sur un reste de vieille colle animale avec laquelle elle se mélange en la remouillant. Temps de serrage : une douzaine d’heures

samedi 12 mars 2016

Tarifs d'un ébéniste d'art


Le prix d'une restauration est toujours fixé à l'avance, je ne travaille que sur devis accepté. Ce montant correspond au nombre d'heures, le tarif horaire étant de 50 euros HT, soit 60 euros TTC.

Il s'agit du temps passé réellement à restaurer le meuble. En réalité, j'en consacre aussi beaucoup à me déplacer chez les clients, à les recevoir, à rédiger devis et factures, à voir les fournisseurs, à transporter les meubles ou encore entretenir mon atelier. Donc je suis loin de gagner 60 euros de l'heure.

En outre, après les retenues et frais, il me reste moins de 30% du montant perçu. Ce qui fait qu'en travaillant environ 50 heures par semaine, six jours sur sept, je gagne l'équivalent du modeste salaire d'un infirmier (alors que je n'ai pas de loyer d'atelier, puisque celui-ci m'appartient.) L'artisanat d'art n'est pas le meilleur moyen pour faire fortune... mais il offre bien d'autres satisfactions.

Rappelons que ce métier demande environ dix ans d'apprentissage et que c'est une responsabilité importante de travailler sur des meubles d'époque.

Pour mériter d'être restauré avec une excellente qualité de travail par un spécialiste, un meuble doit être ancien. Ou avoir une grande valeur affective.

La fourchette de prix est très large. Démontage-recollage d'une chaise non chevillée : 90 euros HT. Restauration d'un fauteuil du dix-huitième siècle : entre 250 et 600 HT. Revernissage d'un dessus de table : de 150 à 300 HT. Restauration d'un petit meuble marqueté, avec vernis au tampon : entre 300 et 600 HT. Commode marquetée : de 1000 à 5000 HT ( le plus courant se situe vers 2500). Etc.

Finition moins chère qu'un vernis au tampon, car demandant un peu moins de temps, le "rempli-ciré" brille moins mais donne un résultat très beau aussi, y compris sur un meuble marqueté. La préparation de la surface des bois est identique dans les deux cas. Exemple : 3000 euros pour le vernis ou 2600 euros pour le rempli-ciré.

Si vous m'adressez des photos par internet (précises, avec une description de l'état du meuble) , je vous donnerai un premier devis.

Ci-dessus, décapage d'un oratoire en noyer massif. Ce travail n'a pas que des agréments. Cela dit, je ne me plains pas, loin de là ! J'aime beaucoup mon beau métier.

L'oratoire, aux portes sculptées en pointes de diamant, prêt à recommencer une nouvelle vie. (Prix : 300 HT)

Jolie desserte d'époque Louis XVI, à l'esthétique vigoureuse. Démontage complet, recollage. Fabrication de trois baguette en bas des pieds (manquantes). Fourniture d'un petit segment de perles en laiton (manquante). Nettoyage des bronzes. Transport aller-retour. Prix : 450 HT

devis_ebeniste_Xavier_DYEVRE.jpg

Exemple de devis.

samedi 27 février 2016

Méthode de marqueterie "par superposition"

Pour composer un premier tableau en bois, le mieux pour l'amateur ou l'amatrice est d'acheter un coffret de placages : entre 35 et 80 euros. Cherchez sur internet : "Bois de placage".

La scie à chantourner la moins chère suffit, on en trouve à partir de 90 euros dans les magasins de bricolage. Nous l'équipons de sa lame la plus fine.

Trancher avec un cutter, le long d'une règle, des rectangles de placage de la taille de la marqueterie, un par essence de bois qu'elle contient.

Placer tous les placages ensemble entre deux cartons pour les rigidifier :

Coller le dessin de la marqueterie sur le carton du dessus du paquet.

ff4.jpg

Puis, avec la scie à chantourner, découper ce paquet en suivant le trait du dessin (ce que faisait ma fille Valérie à sept ans seulement, preuve que le sous-titre de mon livre "La marqueterie facile" n’est pas usurpé.)

valerie.jpg

Assembler la marqueterie en jouant avec les couleurs des bois. Maintenir les élément ensemble avec du ruban adhésif.

Ensuite on la colle la marqueterie sur un panneau de bois massif ou de contreplaqué. Et on la ponce pour l'aplanir. Enfin, on la cire ou bien on la vernit. Tout cela sera détaillé dans mon livre d'initiation qui sort bientôt!

tableau-en_-marqueterie-poussin-DYEVRE-Xavier-2016.jpg

Caneton en érable moucheté, buis amarello et platane (les pattes), sur un fond en ébène verte. Œuvre de Valérie.

samedi 20 février 2016

Restauration d'un bureau plat de dame d'époque Louis XVI


Je vous montre rarement les meubles "avant-après", parce que les photos ne montrent pas exactement le travail de restauration, mais ces deux là prises devant mon atelier méritent d'être vues, je crois :

Cet élégant petit bureau n'a pas de bois sur son plateau, le cuir occupe toute la place.

Il est estampillé sous sa traverse avant F. SCHEY (Fidélis Schey, reçu maitre ébéniste en 1777) :

Entre autres restauration, j'ai remplacé ce placage qui avait été changé avec de l'acajou au lieu d'amarante. On distingue des fines traces de scie sur le bois car mon amarante est, comme il se doit, du placage scié et non tranché (technique de débit contemporaine qui abîme un peu le bois car il est étuvé dans de l'eau chaude pour le ramollir.

L'amarante brunit à la lumière, il perd son violet. Après l'avoir collé et poncé je l'ai donc vieilli avant de le vernir au tampon, avec un soupçon d’ammoniaque dilué et du brou de noix, tout simplement. Maintenant on le confond avec les autres, je ne retrouve plus lequel c'est.

Sur les tiroirs, au dessus de l'entrée de serrure en laiton incrustée, il y a une poignée en bronze, ronde, soudée à son macaron. Très rare.

dimanche 14 février 2016

Du dessin au tableau en marqueterie

Une affiche décalquée, stylisée, devient une œuvre en bois d'un millimètre d'épaisseurs et d'écaille, cuivre, laiton, nacre...

marqueterie-xavier-dyevre-ebeniste-10.jpg

Dimensions 40 x 28 cm

Plus simple : ce motif en amarante sur cette jolie travailleuse d'époque restauration plaquée en loupe de frêne, aux pieds en lyre.

marqueterie-xavier-dyevre-ebeniste-13.jpg

dimanche 10 janvier 2016

Rallonges de table

Ah, ces fichues rallonges!... Fabriquées en bois massif, elles se tordent un jour ou l'autre. Il suffit d'un rien pour qu'elles ne coïncident plus avec la table. Le mieux est de les refaire en contreplaqué de 22 mm, catégorie CTBX : résistantes à l'humidité pour qu'elles ne se voilent pas par temps de pluie.

Le bord de la rallonge est arrondit pour ressembler approximativement à la moulure en bec de corbin de la table. De toute façon il y aura dessus un molleton et une nappe.

Les mortaises sont creusées avec une mortaiseuse, perceuse horizontale équipée d'un chariot pour poser et déplacer l'objet à percer :

D'un côté de la rallonge, on colle des tenons en hêtre, les mêmes que ceux que comporte la table :

Pour maintenir les bords jointifs, entre table et rallonge (ou comme ici entre deux rallonges), on visse dessous des tirants de table solides, pas des crochets et pitons qui risquent de s'arracher :

Prendre le temps de dessiner un calibre en carton permet d'en gagner ensuite et d'être précis. Il servira pour d'autres tables.

samedi 26 décembre 2015

Tableaux en marqueterie

Pour annoncer l'année 2016, détendons-nous avec ce tableau d'enfant. Deux bois teintés : la mer en érable moucheté bleu et le ballon en sycomore vert.

Chat sur un fond en palissandre. Il a été découpé "par superposition", ce qui explique que le palissandre se continue dans le chat. Les deux petits éléments arrondis, reflets blanc lumineux qui donnent l'expression de ses yeux, sont en étain.

Plateau d'une petite table de l'est de la France, toute en bois "indigènes" (locaux), superbe travail qui date des années 1960 :

marqueterie-de-l-est-restauration-xavier-dyevre.jpg

dimanche 20 décembre 2015

Sculpture sur un baromètre doré Louis XVI

Un morceau du ruban manquait. J'ai aplani les bords et collé un bout de tilleul, un bois tendre :

Pour bien tenir cette pièce de bois, j'ai collé des fins renforts derrière, à cheval sur le baromètre et elle :

J'ai sculpté le ruban. La dorure du baromètre est à l'origine faite à la feuille d'or véritable, mais cela coûte cher. En accord avec le client, j'ai fait une reprise à la cire dorée (à droite) :

Le baromètre prêt à reprendre du service quand son mécanisme aura été restauré par un spécialiste. Hauteur 80 cm :

Joyeux Noël !

samedi 12 décembre 2015

Table transition - Trophée musical

Voilà un exemple de mise en valeur des bois de placage par le vernis au tampon.

Avant la restauration.

Le décapage du vieux vernis et le ponçage (très léger pour ne pas affiner les fins placages d'environ 1 mm d'épaisseur) contribueront aussi à retrouver les couleurs des bois ternis. Cette photo a été prise au cours du ponçage, ce qui explique que la marqueterie est nette.

Une fois verni : les couleurs chaudes sont retrouvées. Le fond est en bois de rose, bien entendu.

Détail. Les lignes sur les livres et les nervures des feuilles sont des "gravures à la scie" : pendant que l'ébéniste découpe les éléments de la marqueterie, il entre dedans pour scier ces détails. Ensuite, au cours du collage de la marqueterie sur la table, la colle animale épaisse et foncée marque ces "gravures".

La table avec ses pieds particuliers, caractéristiques de la période entre Louis XV et Louis XVI.

dimanche 29 novembre 2015

Masque africain insolite

Ce masque se porte sur le haut de la tête. Bizarrement, il n'entre que jusqu'au bas du front de celui qui le met. Et, très étrange, il possède un enfant sur le haut, sculpté dans le même bloc de bois. Il est destiné à une cérémonie, peut-être une naissance, ou pour exprimer un désir de fécondité...

Admirez la netteté de la sculpture stylisée.

Je l'ai seulement nettoyé et ciré. "Votre client ne pouvait pas le faire lui-même?" Si, mais en me confiant ce précieux objet il est sûr de ne pas commettre une bévue (cela écrit en toute modestie!).

vendredi 20 novembre 2015

La commode régence est restaurée

J'avais commenté l'année dernière l'arrivée de cette commode régence :

Elle avait les deux pieds avant cassés. L'un surtout était vermoulu !

Après un déplacage partiel, j'ai incrusté un renfort en hêtre qui ne se verra pas.

Recollage du bâti :

La commode revernie au tampon .

Magnifiques bois de rose et de violette avec filets d'amarante et buis.

Chez ses heureux propriétaires. Le marbre rouge griotte est d'époque.

samedi 7 novembre 2015

Ecritoire de voyage du XVIII ème siècle

Un, parmi tant, un avantage du métier d'ébéniste est sa diversité. Ainsi, dans la même journée, on restaure par exemple avec plaisir une petite commode Louis XV :

... et un coffret en noyer orné d'incrustations de laiton :

dont l'intérieur réserve une surprise élégante et pratique :

Recollage des éléments de laiton à la colle de poisson, fabrication de cloisons intérieures en merisier, perdues. Décapage, ponçage léger, patine cirée.

Il y a pire, comme métier, j'oublie souvent la pendule.

dimanche 1 novembre 2015

Restauration d'un fauteuil Louis XV de Lerouge


Dossier à la reine (plat vu du dessus, contrairement à un cabriolet cintré). Sculptures en noyer à la fois délicates et énergiques. Voilà un très beau siège.

Lerouge a frappé son estampille derrière le dossier. En principe on les trouve sous une traverse de l'assise.

Le haut du dossier est très joli :

Les accoudoirs sont originaux :

La traverse avant, vermoulue, était cassée. Un renfort en hêtre la sauve. Pas question bien sûr de la remplacer.

A part ça, à l'atelier le travail ne manque pas en cette fin d'année 2015 !

samedi 17 octobre 2015

Restauration d'un beau secrétaire en pente d'époque Louis XV marqueté de soleils.


Fabriqué par un ébéniste qui aimait assembler des soleils de placages... ce secrétaire dos d'âne en placages de bois de violette est très original du fait de son curieux frisage de bois de violette.

Le client a choisit un cuir rouge rose qui égaille l'intérieur délicat en buis et palissandre clair.

Recollage d'un élément de soleil.

dimanche 4 octobre 2015

Insolites scupltures africaines

Du Gabon ou du Sénégal... d'un bois que je ne sais pas identifier, n'étant pas spécialiste de ces objets originaux, je peux tout de même les restaurer et c'est un plaisir de varier. Admirez la netteté des sculptures, signe d'une grande habitude, d'une maitrise totale de ce style rituel par le sculpteur.

Guerrier. Sa cuirasse est hérissée, parait-il, des piquant du hérisson...

Tabouret. Étrange monture. L'imagination ne manque pas.

Rappel : pour accéder à mon site, cliquez dans la colonne de gauche.

dimanche 27 septembre 2015

Dernier rayon de soleil à Versailles - CV de Xavier Dyèvre


Bien agréable, ce chaud rayon qui vient faire un tour dans mon atelier, avant l’hiver.

dimanche 20 septembre 2015

Fleur de marqueterie en buis. Ombrage au sable chaud


Pour découper la fleur qui manquait sur la commode précédente, j'ai placé un placage de buis entre deux cartons afin de le rigidifier et qu'il n'éclate pas sous les dents de la scie :

Puis j'ai ombré les pétales dans du sable chaud pour leur donner une apparence de relief :

La fleur, en haut à gauche, collée :

Sous cette autre fleur, on voit bien les marques d'outils dans le bois de la commode, qui montrent que son emplacement a été creusé au tranchet et au ciseau à bois par l'ébéniste après que le placage géométrique a été collé :

dimanche 13 septembre 2015

Une bonne rentrée 2015, après de belles vacances

L'océan était magnifique à Montalivet...

Mais le retour n'est pas nostalgique, cette commode d'époque Louis XV, régionale donc pas signée, attendait mon retour pour recevoir la fin de son vernis au tampon.

Elle ressemble un peu, par son bombé, aux commodes "tombeau" parisiennes. Son marbre est comme d'habitude resté chez son propriétaire pendant sa restauration.

Marqueterie géométrique en prunier: un bois plus dur que le merisier, au grain très fin et qui a de beaux contrastes clair-foncé.

Sur les côtés, des fleurs assez naïves. Il en manquait une, je vous montrerai sa reconstitution la semaine prochaine.

Avant :

dimanche 19 juillet 2015

Bon été !

En juillet, je lève le pied. Voilà juste deux vis forgées à la main au dix-huitième siècle.

Et deux clous.

Mais, me direz-vous, il n'y a ni vis, ni clous, sur un beau meuble.

Si : les vis qui fixent les serrures, et les clous qui maintiennent l'arrière des fonds des tiroirs.

samedi 20 juin 2015

Réparation d'un pied d'un fauteuil Louis XV.

Ce fauteuil est bien sûr d'époque, sinon sa valeur ne justifierait pas une telle restauration. Un de ses pieds avant (à gauche sur la photo) était cassé net à cause d'un nœud dans le bois.

Après avoir recollé tel quel le pied, je creuse une encoche derrière avec une ponceuse à bande.

Je trace et découpe un calibre en carton, grâce auquel je fabrique un renfort en hêtre (ce fauteuil est en hêtre). Je l'enduis de colle de poisson.

Serrage puissant recommandé ! Pendant quatre jours : la colle de poisson met très longtemps à sécher.

Après sa finition et repeint, le pied est esthétiquement presque intact. Et maintenant il est relativement solide, on peut s'asseoir sur le siège, en le ménageant tout de même.

Il n'était pas question de refaire tout un pied ; la restauration, c'est de la conservation, on garde les éléments anciens.

samedi 6 juin 2015

Tableau en marqueterie


Tableau classique et naïf. Médaillon en ébène verte, dans un frisage "en fougère" de bois de rose encadré de bois de violette. 42 par 30 cm

Détail des oiseaux. Ailes en platane :

Cette marqueterie m'a demandé à peu près 10 jours de travail. Je l'ai découpé en deux exemplaires (on fait souvent entre 2 et 4 marqueteries identiques ensemble).

Un tableau prend entre quelques jours à un mois de travail. Autant dire invendable ! Art pratiqué par des passionnés, pour le simple plaisir.

Les marqueteurs professionnels ont quasiment disparus dans les années 1960, balayés par l'industrialisation de la fabrication des meubles. Aujourd'hui des marqueteries sans âme sont découpées par milliers au laser ou au jet d'eau, dans des bois pas cher,aux couleurs fades. Triste. Heureusement que nous sommes là, les amateurs : ceux qui aiment. Ma marqueterie de Meilleur Ouvrier de France m'a pris un an, environ à mi temps. Dans les 900 heures. Réservé à ceux qui ont les nerfs solides. Cela dit, la patience s'apprend et c'est un plaisir.

(Cliquez sur "Tableaux en marqueterie" dans "catégories", en haut à gauche, pour voir ma marqueterie MOF et d'autres précisions.)

Apprenez la marqueterie avec mes livres d'initiation pour tous (cliquez sur "Mes livres".

lundi 25 mai 2015

Restauration d'un fauteuil empire estampillé Jacob, sculpté de deux têtes de lions

Ce fauteuil de bureau a été fabriqué vers 1805 dans l'atelier des frères Jacob. Sous l'empire, le blocus continental empêchait l'importation des bois précieux comme le bois de rose et le palissandre, mais heureusement les ébénistes avaient beaucoup d'acajou de Cuba en réserve.

Démontage complet :

Remplacement d'une partie d'une "feuillure" de tapisserie vermoulue, en hêtre :

Préparation :

La pièce de hêtre avant son collage à la colle de poisson :

Après la réparation de ses partie abîmées : recollage du fauteuil à la colle chaude d'os et de nerf de bœuf. Une sangle "fabrication maison" serre la ceinture arrondie de l'assise.

Ce lion a des yeux bien humains... il est inspiré par les images et objets rapportés (volés) au cours de la campagne napoléonienne en Egypte.

L'estampille, frappée sous la traverse avant, mentionne le nom de la rue où se situait l'atelier : rue Meslée. Etrange signature... c'est déjà une marque de fabrique, l'atelier s'est développé, libéré du carcan de la corporation (abolie à la révolution).

Le fauteuil revernis au tampon, recouvert d'un cuir vert empire.

fauteuil-Jacob-atelier-ebeniste-Xavier-Dyevre-001.jpeg

samedi 23 mai 2015

Restauration d'anges sculptés italiens

Ces deux anges charmants qui présentent un blason aux fleurs de lys ont été sculptés dans du noyer, au seizième ou au dix-septième siècle :

Un morceau de bois manquait sur un avant bras, j'ai collé une pièce de noyer :

Outils de sculpture : les gouges, bien sûr :

Il faut le savoir...

vendredi 8 mai 2015

Bon vent à Jeunesse et Marine!


Ciel en merisier, mer en bois de violette. Voiles en padouc (bois de corail) et amarante. Coque en bois de rose et noyer, pont en buis. Terre en wengé... 40 x 30 cm :

Le dessin d'une marqueterie classique doit être bien compartimenté.Vous trouverez dans la catégorie "tableaux en marqueterie" des détails sur leur création, cliquez dessus en haut de la colonne de gauche.

marqueterie-atelier-xavier-dyevre-002.jpg

Ci-dessous, placages de palissandre et de citronnier d'un peu moins d'un millimètre d'épaisseur. Ces arbres poussent en Amérique du sud et en Asie. Le citronnier n'a rien à voir avec nos citrons, on l'appelle ainsi pour sa couleur jaune (nos citronniers qui sont des orangers ont un bois blanc crème).


J'ai commencé à m'intéresser au travail manuel et au bois à partir de onze ans, en faisant des "stages travaux" à Jeunesse et Marine, entre deux stages de voile.

JEM, école de voile, école de la mer en Bretagne sud, pour enfants et ados, bonne ambiance garantie ! Vous avez un lien dans la colonne de gauche (cliquez dessus).

lundi 4 mai 2015

Portes de boiseries du dix-huitième siècle

Les boiseries d'époque voyagent d'une pièce à l'autre, quelquefois. Ces deux portes de placard en chêne iront du salon vers l'entrée. Entre temps je les restaure car elles ont une couleur terne, des fentes et des cassures.

Après leur réparation, j'ai poncé les portes. Puis j'ai passé de l'acide oxalique dilué sur le bois pour "l'éclaircir", en plein soleil pour accentuer son blondissement. Rinçage au jet d'eau.

Enfin, cire et patine au tampon avec une cire épaisse qui remplit les pores du bois, mêlée d'un peu d'alcool à 95° qui en durcit la surface. Ici nous voyons à gauche une porte non restaurée, à côté des deux rénovées.

Et dire qu'elles ont entièrement été fabriquées à la main, depuis le débit de l'arbre : sciage, rabotage... jusqu'aux moulures, toutes poussées avec des rabots spéciaux. Quel beau travail !

Merci à mon fils Tanguy qui a largement participé à cette restauration intéressante et assez inhabituelle pour moi.

vendredi 1 mai 2015

Une queue de baleine

Elle n'est pas ancienne, une fois n'est pas coutume je l'ai restaurée quand même. Aucune baleine n'a été coupée en deux pour l'obtenir, elle est en lamellé-collé fait avec un bois exotique (ne me demandez pas lequel).

Décapage, ponçage, teinte acajou et vernis au tampon. Ce tabouret est prêt à regagner ses pénates.

dimanche 26 avril 2015

Restauration d'un lit bateau Charles X en palissandre marqueté

Il s'agit d'un "dégât des eaux". Une inondation. Le bas des montants du lit s'est décollé, a noircit, des pièces de placage ont été perdues.

Après relevé au papier calque, découpe de pièces de placage de buis français :

Serrage des placages restaurés :

Quelques petits recollages plus haut sur le montant :

Le bas du lit revernis :

dimanche 12 avril 2015

Signer une marqueterie

Dans le domaine du mobilier, très peu de marqueteurs sont passés à la postérité, car seuls les ébénistes signaient les meubles. D'ailleurs, souvent le marqueteur exécutait son ouvrage à partir d'un dessin dont il n'était pas l'auteur, ce qui est encore souvent vrai aujourd'hui.

Nous pouvons incorporer notre signature dans la marqueterie même, comme je l'ai fait ici, en bas à droite.

Cette signature est en étain, découpée "par superposition".

Cette marqueterie contient d'autres matériaux : de l'écaille de tortue teintée en rouge et en vert, de la nacre, du cuivre et de l'os.

Sur cette table art-déco, la mention " Un peu Beaucoup Passionnément " est écrite dans le bois.

marqueterie-xavier-dyevre-ebeniste-003.jpg

Ici, les initiales A B du riche propriétaire du meuble ont été inscrites en laiton, sous Napoléon III. Il s'agit d'un lutrin en placage de palissandre.

samedi 4 avril 2015

Apprentissage du métier de restaurateur de meubles anciens : les trois difficultés

Parmi les multiples facettes de ce métier, voilà trois des plus difficiles, qui au bout de trente ans posent parfois encore des problèmes :

1 - Établir les devis, ce qui revient à calculer le temps de travail.

Un taux horaire pas cher, vraiment minimum, est de 50 euros hors taxes de l'heure. Au dessous, l'ébéniste ne peut pas s'en sortir. Les charges sociales (près de 50% du bénéfice), les frais d'atelier, les fournitures, etc, etc... sont énormes. Il reste en fin de compte un peu moins de 30 % du prix demandé. Voyez ce qu'il faut faire comme chiffre d'affaire pour gagner 2000 euros par mois..., ce qui n'est pas énorme. La restauration de meubles est un très beau métier, mais pas le meilleur moyen de faire fortune.

Si un client désire un bon travail, il ne doit pas chercher l'artisan le moins cher, car il risque fort de tomber sur le plus mauvais. Il faut être logique.

devis-xavier-dyevre-restaurateur-de-meubles-001.jpg

2 - Reconnaître les bois. Il y en a des dizaines.

Marqueterie sur un fond en if "poivré", c'est à dire qu'il y a des points noirs dans le bois, ce sont des petits nœuds, le départ de petites branches.

3 - Vernir au tampon.

Le tampon se compose d'une ou deux chaussettes de laine roulées sur elles-même, entourées d'une toile de coton. J'utilise les même chaussettes depuis trente trois ans, elles en ont vu des meubles!... j'y tiens comme à la prunelle de mes yeux.

Le vernis provient d'une résine fabriqué par un insecte en piquant un arbre, en Amérique du sud. Cette "gomme laque" arrive ici en paillettes après avoir séché sur des feuilles de bananier. Dissoute dans de l'alcool éthylique à 95 degrés, elle devient liquide...

L'ébéniste "tourne" sur une commode environ deux jours, en quatre fois. Ce temps varie en fonction du vernisseur, il s'agit d'un ordre de grandeur.

mercredi 25 mars 2015

La vogue des meubles anciens revient !

L'engouement pour les meubles anciens, après un léger creux ces dernières années, réapparaît. D'avantage de demandes de restauration, un renouveau d'enthousiasme pour ces œuvres magnifiques (à la valeur parfois sous-estimée mais qui bondira un jour, en vérité je vous le dis!). Cela fait chaud au cœur.

Dans l'atelier en ce moment, entre autres...

Si nous nous approchons du fauteuil, nous voyons qu'il est d'époque directoire, en noyer clair, avec des accoudoirs sculptés en jolis cygnes.

Sa tapisserie va être déposée pour que la garniture de sangles et crin de cheval soit refaite à neuf. Comment le tapissier va faire pour la retendre ensuite sur le fauteuil?

Réponse : 1 . La garniture doit être faite assez plate (pour que la tapisserie soit suffisamment grande), ce qui d'ailleurs est plus beau que bombée.

2. Le tapissier coud à l'intérieur de la tapisserie un tissus qui dépasse ; il s'en sert pour la tirer sur le fauteuil. Quand la tapisserie est clouée tout autour, il coupe ce tissus à raz.

samedi 21 mars 2015

Fabrication d'une plaque en laiton pour un secrétaire Empire.

Le restaurateur de meubles anciens ne travaille pas que le bois.

Ces angles en laiton sont vissées au départ des tiges de maintien de l'abattant d'un secrétaire. Il y en a une de chaque côté. Un de ces deux angles a été perdu. Sur une plaque en laiton d'un demi millimètre d'épaisseur, je le trace à partir de l'autre.

plaque-laiton-secretaire-restauration-de-meubles-xavier-dyevre-001.jpg

Je le découpe avec une scie à chantourner de marqueteur. La lame est la même que pour du bois car le laiton, alliage de cuivre et de zinc, est un métal assez tendre. Elle s'use plus vite, voilà tout. (Vous pouvez voir la scie dans la rubrique"Tableaux en marqueterie", colonne de gauche en haut.)

Je fais un trait à la scie à placage à l'endroit où il sera plié.

Je serre l'angle entre deux plaques métaliques et je le plie au marteau.

Il ne reste plus qu'à limer ses bords et à percer les trous de fixation.

photo-plaque-cadree.jpg

samedi 14 mars 2015

Restauration d'un bureau à cylindre Louis XVI qui a appartenu à Merlin de Douai

Ce grand meuble, exceptionnel, a été fabriqué par Jean Georges Schlichtig, ébéniste venant d'Allemagne qui travaillait pour la famille royale. Il y a au musée du Louvre une commode qui porte le chiffre de Marie Antoinette incrusté en nacre, estampillée J.G. Schlichtig.

Merlin de Douai était un membre des Etats Généraux.

Le bois de rose est très coloré, plus joli que certains bois de rose un peu fades.

Les bas des deux côtés sont plaqués d'un frisage de ce bois, au dessin et reflets très jolis. Le placage a été scié en biais dans un nœud tortueux.

Les filets sont en bois teinté en vert et les encadrements en acajou de Cuba.

Ses bronzes (alliage de cuivre et d'étain) sont dorés à l'or véritable. J'ai pris une photos d'une entrée du bureau à côté d'une entrée en bronze poli, on voit bien la différence. Bien sûr, celle qui est dorée est à gauche :

L'estampille est frappée sous la traverse avant (en chêne) :

- page 1 de 2